Société

Surmonter un test de paternité : est-ce la fin du monde ?

Contrairement à d’autres pays, la réalisation d’un test de paternité n’est autorisée que sur décision judiciaire en France. Cela n’empêche pas les uns et les autres de s’y adonner en passant par des sites internet spécialisés. Ainsi, on dénombre plusieurs milliers de commandes de test de paternité chaque année en France. Dans certains cas, le résultat du test est salvateur et aide à souder une famille. Dans d’autres cas, les conséquences de ce test sont ravageuses. Comment peut-on alors surmonter un test de filiation paternelle ? Découvrez dans ce guide la réponse à cette question.

Dans quelle circonstance commande-t-on un test de paternité ?

Les tests de paternité s’effectuent généralement pour savoir si un homme est le père biologique ou non d’un enfant. C’est un moyen efficace pour lever le doute et pour s’offrir une tranquillité d’esprit. En pratique, il arrive souvent que la personne qui commande le test de paternité soit la mère. Certains signes ou preuves peuvent créer le doute chez la mère de l’enfant. Cette dernière recourt ainsi à un test ADN pour vérifier la filiation paternelle de son enfant. Elle n’a pas trop à se gêner pour avoir gain de cause puisqu’il est possible de se faire livrer un test chez soi. Il suffit de faire votre commande via un site spécialisé et vous recevrez le kit adéquat dans les plus brefs délais.

Outre la mère, le père ou encore l’enfant peut être celui qui effectue le test de paternité. Dans ce cas, l’homme cherche à savoir si son enfant est réellement le sien ou c’est plutôt l’enfant qui cherche à s’assurer que son papa est son père biologique. Ces deux dernières situations sont plus fréquentes que la première. Dans tous les cas, le test est fiable à plus de 99 % et pour le réaliser on utilise souvent un prélèvement buccal effectué chez les personnes concernées.

Outre ce prélèvement dit standard, il est aussi possible d’utiliser des prélèvements non buccaux pour le test ADN à savoir :

  • Les ongles ;
  • Les cheveux ;
  • Les prélèvements sanguins…

Les dangers de la vérité biologique qu’apportent les tests de paternité

Les risques d’un test de paternité pour les participants sont de divers ordres. C’est une évidence que les conséquences physiques d’un test de paternité sont quasi absentes puisque généralement on applique le prélèvement standard qui consiste en un frottis buccal. Cependant, les principales conséquences de ce test sont d’ordre psychologique. D’un côté, on peut parler du choc que constituent les implications d’un test positif. En effet, tout le monde n’est pas forcement préparé pour se savoir père en mois d’une semaine. Il est clair que les résultats de ce test peuvent chambouler toute une vie.

D’un autre côté, il peut arriver que celui que vous avez toujours considéré comme étant votre enfant ne le soit pas en réalité. Comment réagiriez-vous dans une telle situation ? Un agent de sécurité turc a par exemple divorcé de sa femme pour une telle raison. Après un test de paternité, il a découvert que ce n’est qu’un seul de ses jumeaux qui est réellement son fils. Il conserve la garde de son enfant biologique et l’autre bébé est placé en institution. Outre la rupture familiale, impact d’un test de paternité votre vie sociale et votre situation financière. Il faut donc réfléchir à deux fois avant de le réaliser.

Le test de paternité n’est point synonyme de la fin du monde

Lorsqu’un test de paternité présente un résultat autre que celui que vous espériez, il n’y a pas de raison d’y voir une ruine totale de votre vie. La détresse, le déni, la sidération, la panique ou encore la colère ne sont pas des sentiments qui vous aideront. Le marchandage est souvent la tâche à laquelle on se livre pendant cette période trouble :

  • « Je n’aurais pas dû… »;
  • « Si je n’avais pas… »;
  • « J’aurais peut-être dû… ».

C’est une évidence que certaines de ces émotions apparaissent de façon naturelle, mais vous devez faire en sorte de les canaliser. Dites-vous que vous n’êtes pas le premier dans une telle situation et vous ne serez certainement pas le dernier.

Après la période de choc, il faut donc éviter de prendre des décisions à la hâte. Lorsqu’elles ne sont pas mûries, ce sont ces décisions qui vont bouleverser à jamais votre vie et non le résultat du test. L’isolement ou encore la stagnation ne sont pas non plus la solution idéale à votre problème. En réalité, il importe de trouver parmi vos proches ou auprès d’un professionnel, une oreille rassurante et bienveillante qui saura vous aider à surmonter ce moment de crise.

La mobilisation des capacités d’adaptation

Pour surmonter les résultats d’un test de paternité, vous devez prendre le temps de digérer le choc. Ensuite, il faudra développer des capacités d’adaptation. En réalité, ce qui est fait dans ce contexte ne peut plus être défait. Vous ne devez donc pas vous morfondre sur votre situation tout en restant face à vos ruminations anxieuses.

Mettre en place un nouveau projet dans votre vie

Après l’acceptation de votre nouvelle situation, il est important de trouver les garde-fous nécessaires pour y adapter votre vie quotidienne. L’une des manières pour y arriver est de définir un nouveau projet à entreprendre. Vous avez le choix entre un projet professionnel, un projet personnel ou tout autre type de projet. Le plus important est de choisir quelque chose qui vous passionne vraiment. Ainsi vous n’aurez aucun mal à avancer. Cette nouvelle dynamique forcera votre esprit à tourner la page quant au choc que représentent les résultats du test de paternité que vous avez reçu.

Se détacher de la procrastination

Sur la même lancée de la mobilisation de ses capacités d’adaptation, il est important d’éviter la procrastination. Quelle que soit la décision que vous aurez prise après les résultats du test de paternité, vous devez penser à aller de l’avant. Il ne faut en aucun cas attendre pour reprendre du poil de la bête. C’est une certitude que cela n’est guère facile. Cependant, si vous ne vous reprenez pas en mains pour trouver les solutions idoines à votre situation, personne ne viendra le faire à votre place. En réalité, plus vous repoussez vos limites, vous pourrez taire vos émotions les plus douloureuses. En plus de repousser la pente, vous retrouverez très vite le bonheur et le sourire au quotidien.

Rechercher des aides psychologiques

Les principales conséquences des résultats des tests de paternité étant d’ordre psychologique, vous pouvez consulter un professionnel compétent afin de vite retrouver vos moyens. Les psychothérapeutes connaissent vos besoins et ils savent mettre en œuvre à travers des thérapies, les solutions idoines qui vous permettront d’aller de l’avant. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la majorité des laboratoires qui effectuent les tests de paternité forment leur personnel quant au suivi psychologique des candidats tests ADN.

Que retenir de cet article sur la façon de surmonter un test de paternité ? Le résultat d’un test de paternité quel qu’il soit n’est pas synonyme de la fin du monde. Il est impératif de ne pas trop se lamenter, mais de digérer le choc afin de mieux mobiliser ses capacités d’adaptation. Vous devez par exemple définir de nouveaux projets pour votre vie et proscrire la procrastination. Par ailleurs, l’assistance d’un psychologue ou d’un psychiatre-psychanalyste est aussi très bénéfique pour faire face efficacement à un test de paternité.

 

Lien 2ie image : https://cdn.pixabay.com/photo/2013/07/18/10/59/dna-163710_1280.jpg

Montre plus

Julie

La fin du monde arrive pour bientôt, et j'en suis convaincue ! Préparez-vous !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close