Société

Surmonter facilement un deuil : ce n’est pas la fin du monde !

La perte d’un proche ou d’un être cher est l’une des épreuves les plus difficiles de la vie. Vous devez apprendre progressivement à faire face à la réalité de sa disparition malgré votre chagrin. De ce fait, la période du deuil peut être très douloureuse et délicate. Entre les hommages et la reprise du cours de votre vie, il s’agit surtout d’apprivoiser votre souffrance pour la surmonter plus facilement. Comment vous y prendre donc pour vous en sortir sans difficulté ? Découvrez ici quelques astuces pour y parvenir.

Rendre vos derniers hommages à votre proche récemment décédé

La perte d’un être cher est une situation qui ne se présente pas tous les jours. Lorsque cela arrive, l’une des premières choses auxquelles on pense, c’est bel et bien comment lui rendre honneur à la hauteur de ce que l’on ressent. À cet effet, il existe un grand nombre de rites funéraires et moyens pour lui faire vos derniers adieux.

Les mots

La solution la plus courante en matière d’hommage consiste à organiser une cérémonie funéraire. Centrée sur les souvenirs de l’être perdu, celle-ci vous offre une dernière occasion de saluer la mémoire de votre proche.

Au cours de cette séance de quelques heures, vous avez la possibilité de lire un discours d’adieu, un poème, un texte ou jouer une musique appréciée par le défunt. Vous pouvez évoquer les meilleurs moments passés avec lui pour rappeler qui il était et ce qu’il représentait pour vous.

Les images

Si vous souhaitez vous remémorer les périodes importantes de votre vie avec votre proche décédé, vous pouvez opter pour un album constitué de jolies photos de lui. Vous pouvez également les faire projeter sur un écran lors de la cérémonie.

Pour des hommages personnalisés, vous pouvez faire réaliser une plaque funéraire à accrocher à un mur de la maison. En visitant par exemple lecoqfuneraire.fr, vous pouvez commander votre pancarte avec le support de votre choix.

Vous êtes également libre de choisir la photo à mettre en fond et d’ajouter une phrase qui exprime vos sentiments. Ainsi, vous pouvez laisser votre cœur s’exprimer plus facilement.

Les fleurs

De tout temps, les fleurs constituent un excellent moyen d’honorer la mémoire d’un proche disparu. Elles vous accompagnent convenablement durant cette épreuve difficile. Si vous décidez d’opter pour cette solution, vous pouvez choisir votre bouquet selon l’intention que vous souhaitez porter.

Vous pouvez également vous décider pour des fleurs qui avaient une signification particulière pour votre parent, ami ou collègue. Quoi qu’il en soit, il n’existe pas une manière standard pour rendre votre dernier hommage à un être cher décédé.

Le plus important consiste à honorer sa mémoire, à se remémorer les moments vécus avec lui. Sentez-vous donc libre de vous exprimer et de vous libérer.

Assister de manière active aux obsèques de votre proche

Chaque deuil est une épreuve unique qui s’accompagne de son lot d’émotions. Pour faire face à la douleur de cette tragédie, l’une des premières choses à faire consiste à participer aux obsèques. Enfants, jeunes ou adultes, ce premier pas peut être un excellent moyen de vous rendre compte de la perte de cet être tant aimé.

Non seulement vous devez assister à la cérémonie, mais vous devez aussi y prendre une part active. Pourquoi ne pas vous exprimer ? En choisissant de faire un geste pour rendre un hommage au disparu, vous vous sentirez plus à l’aise.

Comme mentionné plus haut, cette action vous permettra de rappeler aux différents invités la personnalité ou les préférences de votre proche. À défaut des mots, vous pouvez jouer une musique si vous savez vous servir d’un instrument.

Dans le cas où une réception serait organisée en son honneur, vous impliquer pourrait bien vous aider. Vous pouvez par exemple :

  • aider dans l’organisation des chaises et des tables ;
  • poser des fleurs et décorations ;
  • participer au service, etc.

À la fin de la cérémonie, vous vous sentirez forcément apaisé et heureux d’avoir pu faire une dernière chose pour le défunt.

Acceptez vos émotions et essayez d’en parler

Il est plus que normal de se sentir bouleversé à la mort d’un être cher. Tristesse, angoisse, culpabilité, colère ou regrets, vous ressentez beaucoup d’émotions à la fois. Toutefois, vous ne devez pas vous inquiéter puisque cette peine est liée à l’amour qui vous lie à cette personne. Elle constitue donc une phase importante de votre deuil.

Chaque jour de votre processus sera une véritable épreuve. Vous serez quotidiennement appelé à faire face à ce flot d’émotions. L’idéal serait donc d’essayer de les accepter, de les comprendre et de les nommer plutôt que de chercher à les réprimer. Tant que vous essayerez de les refouler, vous aurez du mal à aller de l’avant et à vivre sans la personne décédée.

Parlez-en

Dans certains cas, il peut vous être bénéfique d’exprimer ce que vous ressentez, ce que vous avez sur le cœur. Loin d’être une faiblesse, la discussion constitue un excellent moyen d’alléger sa peine et de se libérer de ce chagrin.

Vous pouvez vous rapprocher d’un parent, d’un oncle ou d’une cousine, d’un camarade de classe, d’un professeur ou d’un ami à vos parents. Si vous avez la foi, pourquoi ne même pas vous rapprocher d’un prêtre, d’un pasteur, d’un imam, etc. ?

Quel que soit votre choix, la personne vers laquelle vous vous tournez doit être une personne avec une petite bouche et de grandes oreilles. Autrement dit, elle doit être en mesure de vous accorder toute son attention et de vous écouter sans vous juger.

Exprimez vos besoins

Très souvent, votre entourage n’ose pas vous approcher et vous interroger par peur de vous blesser ou de vous causer davantage de la peine. Certes, on ne s’en rend pas compte, mais vous ne devez pas prendre le silence de vos proches pour un manque d’intérêt ou de considération.

Lorsque vous remarquez de la gêne dans le comportement de ceux qui vous entourent, vous ne devez pas hésiter à vous exprimer et à demander le soutien de vos amis. Pourquoi ne donc pas dire à un parent ou à tel ami que vous voudriez qu’il vous aide à vous distraire et à changer d’air ?

Retenez qu’en vous exprimant ainsi, votre entourage saura mieux comment vous accompagner dans cette rude épreuve. Vous vous sentirez alors mieux accompagné.

Occupez-vous des autres

Un décès n’affecte jamais qu’une seule personne. Vous n’êtes donc pas seul à souffrir de la disparition de votre proche. Plutôt que de vous recroqueviller, pensez également aux autres personnes plongées dans l’amertume et dans l’affliction comme vous. Cela vous permettra de prendre du recul par rapport à la situation et de mieux la vivre.

Si vous venez par exemple de perdre votre grand-père, écrire une lettre à votre grand-mère pourra l’aider à mieux supporter cette absence après tant d’années de mariage. Vous pouvez aussi penser à lui téléphoner pour vous enquérir de son état.

Vous pouvez également faire preuve de plus d’affection envers vos parents, plus que vous ne le faites habituellement. Néanmoins, vous devez faire attention à ne pas oublier votre propre peine au risque d’en souffrir davantage.

Accordez-vous le temps nécessaire pour faire votre deuil

La perte d’un être cher peut provoquer un certain décalage entre cette épreuve intérieure et la vie quotidienne qui suit son train. Le deuil constitue donc une période importante pour se retrouver. Il ne doit donc pas se faire sur un temps prédéfini.

Le deuil peut ne pas intervenir juste après le décès, mais bien des années après. Vous devez savoir que cela dépend de l’amour que vous ressentez pour votre proche. Accordez-vous donc le temps nécessaire pour vous adapter la réalité. Essayez de passer quelques moments avec votre famille et vos enfants pour retrouver votre joie de vivre.

Évitez de culpabiliser

S’il existe une chose à ne pas faire lorsque vous perdez un être cher, c’est bel et bien de culpabiliser. Ce sentiment est normal et fréquent, notamment à l’adolescence. Amplifiée par des situations de conflit avec le disparu et une ambivalence des émotions, l’intensité de cette émotion dépend des conditions du décès de l’être cher. Elle peut être très forte lorsque la personne disparue s’est suicidée ou a connu un accident.

Néanmoins, la culpabilité ne vous ramènera pas votre proche. Ne vous attardez pas sur ce que vous auriez dû faire ou ne pas faire : vous ne ferez que vous détruire davantage. A priori, essayez d’en parler avec une personne qui saura vous écouter.

Habituez-vous à l’absence de l’être cher

Il est connu de tous que la mort sépare deux êtres. De même, elle tue de nombreux projets sans porter une atteinte à l’amour que vous ressentez. S’il est difficile de se faire à l’idée de ne plus voir le défunt, il existe de nombreux moyens d’apprivoiser la séparation.

Vous pouvez choisir un espace pour y ranger des objets qui lui étaient précieux ou dédier une journée de l’année à cette personne. Au cours de celle-ci, vous pouvez vous rendre sur des lieux qui ont compté dans votre relation. Le plus important, c’est de vous rendre compte que les sentiments sont restés malgré la séparation.

Faire un deuil est une rude preuve. Certains jours vous sembleront heureux alors que d’autres sembleront plus pénibles. Pour vous en remettre, vous devez faire preuve de patience et de bienveillance envers vous-même. S’il vous arrive de vous sentir très angoissé, essayez de pratiquer des activités qui vous occupent les mains et l’esprit pour vous permettre de vous échapper. Vous pouvez également demander de l’aide pour vous en sortir plus facilement.

Montre plus

Julie

La fin du monde arrive pour bientôt, et j'en suis convaincue ! Préparez-vous !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close