Fin du mondeSociété

La fin du monde représentée dans les œuvres artistiques

S’il y a un débat qui alimente le quotidien des habitants de cette terre, c’est l’épineuse question de la fin du monde. Au vu de la multiplication des guerres et des dégâts mondiaux observés depuis quelque temps, l’arrivée de la fin du monde semble imminente. Et qui dit extinction des espèces humaines, dit la destruction massive de plusieurs richesses. Une chose est sûre, la seule idée de penser à l’apocalypse sème de l’angoisse dans nos cœurs au quotidien. Cela peut s’expliquer par le fait que les uns et les autres n’imaginent guère les effets d’un tel scénario. Fort heureusement, il existe des arts et des représentations contemporaines qui permettent d’avoir une idée sur la disparition de l’humanité. Du moins, les perceptions des sociétés humaines sur la fin du monde sont documentées dans la plupart des œuvres artistiques à travers le monde. Elles s’intéressent alors aux causes et aux conséquences de l’imaginaire sur la fin du monde. Pour mieux cerner la corrélation entre l’art et la fin du monde, il est important d’analyser les réponses apportées par les philosophes, les géographes, les historiens ou encore les artistes.

Apport du cinéma autour du débat sur la fin du monde

En effet, certains sujets d’actualité ne cessent de hanter les esprits des populations de la terre. Actuellement, les dirigeants du monde se penchent beaucoup plus sur les problèmes nucléaires et surtout de l’écologie.  Certains artistes du cinéma y voient des thèmes intéressants pour évoquer la fin du monde. C’est à juste titre que les réalisateurs imaginent de plus en plus des films catastrophe.  Il s’agit alors des films qui se situent dans le sillage des apocalypses. D’ailleurs, il est clairement question de peindre les différentes menaces issues de l’espace et de la terre, et qui peuvent aboutir à la disparition de l’humanité. Ce n’est donc pas un fait de hasard de rencontrer des extraterrestres, des météorites, des astéroïdes et bien d’autres menaces.

Bien plus, le cinéma sensationnel ne manque pas de tourner autour de la disparition de l’humanité. A ce niveau, l’on note une récurrence des prédictions portant l’extermination de l’espèce humaine. A cela s’entremêlent la science-fiction, l’action  et le drame. Dans cet univers de violence, la survie n’est guère la chose du monde la mieux partagée au monde. Les conséquences immédiates sont les peurs éternelles qui s’installent dans la vie quotidienne. En tout état de cause, le sentiment de vengeance naît pour pouvoir se sauver et par conséquent l’homme devient l’ennemi de tous. Enfin, les cinéastes peuvent également peindre la question de fin du monde à travers des films d’horreur ou de comédies délirantes.

Prédictions de la fin du monde par la peinture et les arts plastiques

Au rang des œuvres artistiques qui prédisent la fin du monde, il y a sans doute la peinture. En effet, les artistes ont une façon particulière  d’illustrer la prophétie sur fin du monde. Ils se servent alors des peintures fantasmagoriques pour véhiculer leur message. De toutes les façons, la peinture s’apparente à un art fantastique qui décrit la vue apocalyptique de la condition humaine. A titre d’illustration, vous pouvez avoir une représentation mettant en scène plusieurs personnages avec des croix de la mort. Il s’agit de l’horreur et la peinture décrit le jugement dernier.  Ce qui signifie que la fin du monde est une affaire de tous. Il n’y a plus de distinction entre le roi et les valets.

En plus, les peintres s’inspirent des évènements destructeurs et de l’apocalypse pour corriger les mœurs. A tire d’illustration la destruction de Sodome et Gomorrhe dans la bible, est une source d’inspiration pour peindre la fin du monde. De ce fait, la culture apocalyptique se traduit par une présence des couleurs sombres dans l’œuvre artistique. Ainsi, la couleur rouge renvoie à l’enfer, et de surcroît l’apocalypse. Plastiquement, la couleur rouge symbolise une extrême violence avec pour attribut la guerre.

Sculpture et monument : une parfaite imagination de la fin du monde

En effet, la sculpture illustre les intentions de l’artiste de prédire la fin du monde. Pour s’en convaincre, la présence d’une statue mythique témoigne des pires atrocités vécues à cause de la guerre. Tout au moins, les sculpteurs projettent leur vision sur la guerre à travers des œuvres esthétiques. En fait, le thème de la mort est intrinsèquement  lié à celui de la disparition de l’humanité. Chaque sculpteur est donc libre de transparaître son imagination afin de créer une œuvre originale.

En réalité, il n’y a pas meilleure façon de prédire la fin du monde qu’en ayant recours à la sculpture. Voici une activité artistique qui illustre la fin du monde à travers des objets commémoratifs. Vous n’avez pas seulement besoin de vous rendre dans des musées pour découvrir des œuvres sculpturales. Ce qui laisse croire que les monuments reflètent la vue apocalyptique de l’histoire de l’humanité. Par exemple, la construction d’un monument des morts est peut traduire le sang versé durant les périodes de guerre. Bref, la sculpture reste et demeure une excellente forme d’expression artistique de la fin du monde.

Apport de la musique et des chansons à l’heure de la fin du monde

En effet, les musiciens et les chanteurs s’engagent chacun à sa manière à prédire la fin du monde. Dans tous les cas, ils préparent chaque être humain à vivre l’apocalypse le moment venu. De nos jours, les auteurs compositeurs écrivent des chansons pour évoquer la fin de l’histoire humaine.  Si certains y voient une sorte d’anathème, d’autres estiment que c’est le moment de toutes les folies. Sans doute, la musique et les chansons constituent une vibrante alerte pour le décompte final. Ainsi, les paroles de chaque chanson sonnent comme un appel à toute sorte de fantasme.

 

La fin du monde tel que décryptée dans les œuvres littéraires

En effet, les débats sur la fin du monde font naître le stress au sein de la population. Les historiens et les scientifiques sont arrivés à la conclusion selon laquelle un tel cataclysme n’est possible. Or, ils ont été les premiers  à prédire la disparition de l’humanité. Cependant, beaucoup d’auteurs trouvent un intérêt particulier à écrire sur le thème de l’apocalypse. A chaque fois, c’est l’épineuse question de survie qui revient au galop. Très souvent, les œuvres littéraires tournent autour des catastrophes naturelles, des guerres… Bref, il s’agit d’une disparition de la condition humaine selon l’appréhension de tout un chacun. Il est donc clair que l’apocalypse reste et demeure une thématique intéressante pour les écrivains. Une place de choix est accordée au catastrophisme et à l’angoisse civilisationnelle.

En dernière analyse, le mythe de la fin du monde est vraiment d’actualité. C’est à juste titre que les artistes et les écrivains y attachent du prix. D’ailleurs, l’apocalypse  est devenu un état d’esprit si tant est que cette thématique amène les gens à relativiser la vie. Toutefois, certaines personnes plongent dans une peur incessante.  De même, les mouvements sectaires se servent de cette hypnose pour enrôler un plus grand nombre d’adhérents. Incontestablement, la fin du monde devient une référence pour gagner de l’argent. Par ailleurs, force est de constater que les populations continuent toujours d’attendre l’avènement de la fin du monde. Reconnaissons au final que les prédictions apocalyptiques  sont basées sur un ensemble de croyances et de pratiques. Pourquoi la fin du monde ensorcelle-t-elle l’humanité ?

Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close