Société

Créer soi-même son e-liquide, ce n’est pas la fin du monde !

Afin de pouvoir expérimenter de meilleures sensations durant le vapotage, de plus en plus d’adeptes de la cigarette électronique préfèrent se lancer eux-mêmes dans la fabrication du e-liquide. Outre le fait qu’elle leur permet d’effectuer des économies, cette solution leur offre aussi la possibilité de concevoir un liquide qui correspond à leurs goûts et qui répond le plus possible à leurs attentes. Pour réussir à fabriquer un excellent e-liquide, il est toutefois indispensable de disposer des bons ingrédients ainsi que du matériel adéquat. Durant le processus de réalisation de ce liquide, il importe également de prendre certaines précautions afin de préserver sa santé. Voici des informations détaillées sur la démarche à suivre pour réaliser dans les meilleures conditions son e-liquide.

Comprendre le DIY e-liquide

Le DIY que l’on traduit par « Faites-le vous-même » est une expression issue de l’anglais. Cette dernière désigne un vapoteur qui procède lui-même à la fabrication du e-liquide de sa cigarette électronique. Grâce à ce concept qui est plutôt original, les amateurs d’e-cigarette peuvent désormais choisir selon leur convenance, le taux de nicotine ainsi que les composants de leur liquide. Puisqu’ils peuvent alors fabriquer un e-liquide unique et personnalisé, ils ont l’assurance d’expérimenter des sensations plus agréables. Cette solution leur offre également la possibilité d’inventer et tester des saveurs originales.

 

Pourquoi créer soi-même son e-liquide ?

Décider de fabriquer soi-même le e-liquide de sa cigarette présente de multiples avantages indéniables. Au nombre de ces atouts, l’on peut en premier lieu évoquer l’accès facile à une grande diversité de produits, ce qui permet au vapoteur de trouver aisément la saveur idéale. Cette solution permet également de réaliser des économies. En choisissant de fabriquer lui-même son e-liquide, un vapoteur régulier peut en effet réduire son budget. Ceci s’explique par le fait que les arômes et la base neutre qui permettent de réaliser le e-liquide sont commercialisés à des prix beaucoup plus attractifs que les e-liquides qui sont déjà préparés et commercialisés dans des boutiques spécialisées.

Le DIY permet par ailleurs aux amateurs de cigarette électronique de concevoir des saveurs originales qui ne figurent pas parmi les liquides prêts à vaper qui sont mis en vente.

Pour créer des recettes personnalisées en fonction de leurs envies, nombreux sont les vapoteurs qui n’hésitent pas à associer des arômes fruités, des arômes mentholés ou des arômes classiques. Pour que le hit soit plus puissant, les e-liquides déjà préparés qui sont commercialisés ont en général un taux d’alcool qui se situe entre 0 et 1 %. Grâce au DIY, les personnes qui ne sont pas en mesure de vapoter avec du e-liquide qui contient des traces d’alcool peuvent désormais concevoir du e-liquide sans aucune goutte d’alcool.

La fabrication de ce liquide permet en outre au vapoteur d’avoir une meilleure connaissance du taux de nicotine qu’il consomme. Si l’utilisateur en question est un fumeur de cigarette qui souhaite se sevrer, il pourra alors avoir un meilleur contrôle de sa consommation de nicotine, ce qui l’aidera à atteindre plus aisément son objectif. Les vapoteurs qui tiennent à accentuer la vapeur que produit leur cigarette électronique pourront quant à eux contrôler plus facilement le taux de glycérine que contient le liquide.

 

Tous les détails sur les ingrédients et le matériel indispensables

Pour fabriquer son e-liquide, le vapoteur doit disposer des ingrédients qui suivent :

  • La base neutre ;
  • Les additifs ;
  • Les arômes ;

La base neutre

Indispensable durant la fabrication d’un e-liquide, la base est en réalité un mélange de glycérine végétale (VG) et de propylène glycol (PG) qui contient ou non de la nicotine. La base neutre peut aussi être considérée comme du e-liquide qui ne comprend ni alcool ni arômes. De contenances différentes, les bases neutres sont en général proposées dans des flacons de 1 litre, de 500 ml ou de 125 ml. Ces bases sont également disponibles en différents ratios de PG/VG. Le ratio le plus répandu est celui de 50/50 et il contient 50 % de glycérine végétale et 50 % de propylène glycol. Ce type de flacon convient par ailleurs aux personnes qui se lancent pour la première fois dans la fabrication de leur e-liquide, car il offre un excellent compromis entre vapeur et hit. Le vapoteur qui fabrique lui-même son liquide n’aura donc plus à effectuer des calculs et dosages complexes durant la préparation.

Les arômes

Les arômes sont eux aussi des ingrédients incontournables lors de la fabrication du  e-liquide. Leur principal rôle est de donner au -liquide de la saveur ou du goût. Cet ingrédient est en général commercialisé dans des flacons de 10 ml. Face au nombre de plus en plus élevé de vapoteurs qui préfèrent concevoir eux-mêmes leur liquide, les fabricants proposent désormais une multitude d’arômes dédiés au vapotage. En fonction de vos envies, vous pourrez par exemple opter pour un arôme :

  • Tabac ;
  • Menthe ;
  • Gourmand ;

Étant donné que tous les arômes ne sont pas vapotables, il est par ailleurs conseillé d’effectuer avec soin votre choix. Il faudra éviter pour cela d’utiliser par exemple les arômes qui sont en général utilisés en cuisine. L’arôme concentré ne devra en outre pas être utilisé pur. Pour un excellent rendu, il faudra aussi respecter le dosage préconisé par les fabricants.

Les additifs

Il faut préciser ici qu’à la différence de la base neutre et des arômes, il n’est pas obligatoire d’utiliser des additifs durant la création de e-liquide.

Ces derniers permettent essentiellement de mieux équilibrer une préparation ou de lui offrir une touche mentholée ou sucrée. Dans la mesure où ils sont très puissants, les additifs doivent être légèrement dosés. Si tel n’est pas le cas, alors le e-liquide fabriqué risque fortement d’être invapotable. Pour le dosage, l’idéal est d’opter pour un taux qui se situe entre 0 et 1 % de l’ensemble de la préparation. Voici quelques exemples d’additifs que vous pouvez intégrer dans votre e-liquide :

  • Le Sour qui offre une saveur acidulée au liquide ;
  • Le Sweetener qui permet de disposer d’un e-liquide sucré ;
  • Le koolada qui ajoute une touche de fraicheur à l’ensemble de la création ;
  • L’Acétyl Pyrazine qui apporte une saveur de fruits à coques torréfiés au liquide.

En dehors de ces trois principaux ingrédients, vous devez également vous procurer certains accessoires avant de vous lancer dans la préparation de votre e-liquide. Vous aurez notamment besoin du matériel ci-après :

  • Des flacons en verre ou en plastique de différentes contenances ;
  • Des seringues graduées ;
  • Des étiquettes pour mieux identifier les mélanges une fois qu’ils seront dans les flacons ;
  • Un carnet pour pouvoir y noter les meilleures recettes.

Une fois que tout le matériel et les ingrédients nécessaires sont réunis, vous pouvez alors vous lancer dans la création de votre e-liquide. Pour ce faire, il faudra bien suivre chaque étape de la fabrication sans prendre de risque.

 

La fabrication du e-liquide

La création du e-liquide demeure assez simple, mais il importe néanmoins de prendre des précautions afin d’éviter de se faire mal, surtout durant l’utilisation de la base neutre qui contient de la nicotine. Avant de se lancer dans la préparation proprement dite de ce liquide, il est recommandé de préparer le plan de travail. Pour ce faire, installez-vous dans un endroit bien nettoyé et très propre. Mettez ensuite sur ledit plan travail tous les ingrédients dont vous aurez besoin :

  • Base neutre ;
  • Flacons d’arômes ;
  • Deux seringues ;
  • Un flacon vide dans lequel sera insérée la préparation finale.

Après avoir lavé les mains et enfilé les lunettes de protection ainsi que les gants, vous pourrez enfin vous lancer dans la réalisation des différents mélanges. En fonction de la recette que vous aurez choisie, ajoutez les arômes dans un flacon vide en vous servant d’une seringue. Si plusieurs additifs et arômes doivent être utilisés durant la réalisation de votre recette, alors prenez le soin de vous servir à chaque fois d’une seringue différente. Dans le cas où vous ne disposez pas d’assez de seringues, l’idéal serait de rincer à chaque fois avec de l’eau celle qui est disponible avant chaque dosage d’additif ou d’arôme. Une fois que vous avez inséré dans le flacon vide la quantité adéquate d’arôme et d’additif, ajoutez la base neutre en dernière position. Mélangez ensuite tous les ingrédients en agitant de manière énergique le flacon qui aura été fermé au préalable. Votre e-liquide est enfin prêt et il faudra alors le laisser « maturer » afin de permettre aux arômes de bien ressortir.

 

Quel est le temps de maturation idéale d’un e-liquide ?

Une fois la préparation terminée, il est indispensable de laisser au mélange le temps nécessaire qui lui permettra d’atteindre le degré adéquat de développement aromatique. Selon le type d’arôme que l’on utilise, la période de maturation sera plus ou moins longue :

  • 0 à 5 jours pour un seul arôme fruité ;
  • 3 à 7 jours pour plusieurs arômes fruités complexes ;
  • 1 à 2 semaines pour les arômes réglisses, anis, menthes, cafés, vanilles ;
  • 2 à 3 semaines pour les arômes gourmands ;
  • Au moins 2 semaines pour les arômes de type classique.

Une fois que vous aurez respecté toutes ces étapes, vous pourrez enfin déguster votre e-liquide et expérimenter des sensations inédites.

Précautions à prendre durant la fabrication

La réalisation du e-liquide implique bien évidemment la manipulation de plusieurs liquides dangereux comme la nicotine par exemple. Pour préserver votre santé, notamment votre peau et vos yeux, il est primordial de manipuler tous les ingrédients avec précaution. Avant tout contact avec ces derniers, assurez-vous de mettre des lunettes et des gants. Les flacons qui contiennent lesdits ingrédients devront quant à eux être stockés dans des lieux inaccessibles aux enfants. Ils devront également être à l’abri de la lumière. Prenez aussi le soin de ne vous procurer que des ingrédients dédiés exclusivement aux e-liquides. Il faudra pour ce faire éviter d’utiliser par exemple des arômes alimentaires ainsi que des colorants. Lorsqu’ils sont chauffés, ces derniers peuvent en outre être très toxiques. En ce qui concerne la glycérine et le propylène glycol, n’achetez que ceux qui sont de qualité pharmaceutique.

 

Montre plus

Julie

La fin du monde arrive pour bientôt, et j'en suis convaincue ! Préparez-vous !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close