la-fin-du-monde.fr

Suivez la fin du monde en direct

8 preuves que la pop culture en a fini avec l’apocalypse

Bientôt au cinémaNewsRevue de Net / PressePosté par le 2/03/13 • Classé dans Bientôt au cinéma,News,Revue de Net / Presse

8 preuves que la pop culture en a fini avec lapocalypseDans un article brillant de IO9, Charlie Jane Anders analyse l’avenir des thèmes apocalyptiques dans la pop culture, extraits :

Le monde a pris fin, la civilisation s’est effondrée, les hordes de morts-vivants ont tout envahi. Nous avons vu l’apocalypse tellement de fois, que même Roland Emmerich s’ennuie avec. So what comes next ? (…) Mais voici huit signes indiquant que la culture pop est en train de dépasser son obsession pour l’apocalypse, et que nous nous intéressons maintenant à plus loin.

1. Les éditeurs n’en peuvent plus.

L’industrie du livre est souvent un indicateur avancé de la pop culture dans son ensemble – et dans le cas des romans postapocalyptiques/dystopiques, les livres fournissent une grande partie des futurs scénarios pour le cinéma et la télévision. Quand nous avons récemment interrogé des professionnels de l’édition, le consensus était que l’engouement des jeunes adultes pour les romans postapocalyptiques était à peu près terminé. (…) Ce qui pourrait signifier un effet d’entraînement, qui se propagerait aux autres médias.

2. Nous avons eu « La route« , nous avons maintenant des comédies

L’année dernière, un grand nombre de films postapocalyptiques étaient soit des grosses comédies (comme « Jusqu’à ce que la Fin du Monde nous sépare »)) ou de petits films indépendants introspectifs. Pour 2013 les comédies apocalyptiques comprennent « The End of the World » de Seth Rogen, , à ne pas confondre avec le très similaire « The World’s End » de Simon Pegg et Nick Frost. (…) La plupart des gens aujourd’hui semblent être plutôt attirés par des rom-com (romance-comédie) comme «  Warm Bodies« (Corps froid coeur chaud). Quand un genre à tendance à s’orienter vers la comédie cela indique souvent qu’il décline.

3. Le monde ne finit pas.

C’est une lapalissade, mais qui mérite d’être dite, toutes les prophéties à propos de la fin du monde n’arrivent jamais. (…)Peut-être sommes-nous enfin prêts à nous passer d’apocalypse pour quelque temps.

4. Les séries TV postapocalyptiques sont d’énormes déceptions.

De tous les genres qui passent mieux au cinéma qu’à la télé, le postapocalyptique est probablement l’un des plus remarquables. Une des meilleures séries postapocalyptiques était probablement   »Jéricho », mais elle n’a jamais réussi à gagner un public suffisamment important pour durer. (…)Récemment, seul « The Walking Dead » a réussi à aborder les thèmes essentiels de façon efficace et prenante. Les grandes chaines ne peuvent pas, ou ne veulent pas faire ce genre de chose. Et pourquoi le devraient-elles quand des contes de fées ou des enquêtes policières suffisent.

8 preuves que la pop culture en a fini avec lapocalypse

5. Nous revenons sur Terre, au lieu de l’abandonner.

Regardez les bandes-annonces pour les films de 2013, une chose saute aux yeux : dans beaucoup de ces histoires, les gens ont abandonné la Terre, et ils sont obligés d’y revenir pour une raison quelconque. Dans « Oblivion » avec Tom Cruise, plus personne ne vit sur ??Terre, même Tom vit en orbite, jusqu’à ce qu’il soit forcé de revenir à la surface. Dans « After Earth » avec Will Smith, la Terre a été abandonnée après une guerre avec des aliens, mais Smith et son fils se crashent sur Terre et doivent se frayer un chemin à travers la surface. Dans « Elysium » avec Matt Damon, les riches ont laissé la Terre à la racaille. (…)Ces films s’interrogent sur les conséquences à long terme de l’effondrement planétaire. Et semblent dire qu’il est temps d’aller au-delà de l’apocalypse et commencer à chercher de nouvelles histoires sur l’avenir.

6. L’apocalypse est une question de calendrier.

Une chose que les films mentionnés ci-dessus semblent avoir en commun, c’est l’idée que l’apocalypse est arrivée depuis un bon moment, que la poussière est retombée et que quelque chose peut arriver de nouveau.(…) Même « Révolution », malgré toutes ses nombreuses incohérences, a eu l’habileté de situer la partie principale de l’histoire 15 ans après la panne, donc on ne passe pas son temps à se morfondre à propos de la chute de l’ancien régime. (Un peu quand même, mais pas trop)

7. Nous pourrions être enfin prêts à faire face à nos problèmes réels.

Ok, je sais que c’est du délire. Mais après une année de sécheresses massives qui a menacé notre approvisionnement alimentaire et des inondations à New York, les gens pourraient commencer à être prêts à faire face à la possibilité d’un changement climatique(…) Une partie de l’intérêt des histoires apocalyptiques, c’est qu’elles effacent l’ardoise avec quelque chose de tellement énorme, que tous les problèmes actuels en deviennent caducs. L’apocalypse dépasse la résolution de problèmes – mais aussi nous épargne de devoir penser aux catastrophes réelles qui pèsent sur nos têtes. Il est beaucoup, beaucoup plus difficile d’imaginer faire face à un énorme problème, et le résoudre. Ce qui nous amène à …

8. Nous imaginons enfin être capables de faire face à l’apocalypse.

Rappelez-vous des films de 2012 qui saccageaient New York – le principal qui me vient à l’esprit est probablement « The Avengers ». Contrairement aux productions des années précédentes qui détruisaient également la big apple, celui-ci met en vedette une bande de superhéros capable de riposter. La prochaine vague de superproductions avec des destructions massives comprend « Pacific Rim » , Superman »Man of Steel », et le vaisseau Enterprise « Star Trek into darkness ». Nous ne sommes plus dépassés par l’ampleur des destructions de ces films, nous sommes maintenant assez grands pour faire face. Idris Elba déclame même dans la bande-annonce de « Pacific Rim » que l’apocalypse est annulée.

Lire l’article chez IO9

Marqué: , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

IMPORTANT: la modération des commentaires est active et peut différer votre commentaire. Il n'y a aucun besoin de re-poster votre commentaire.