la-fin-du-monde.fr

Suivez la fin du monde en direct

L’étrange histoire du ministre bolivien, du Coca-Cola et du 21 décembre 2012

NewsRevue de Net / PressePosté par le 10/18/12 • Classé dans News,Revue de Net / Presse

Létrange histoire du ministre bolivien, du Coca Cola et du 21 décembre 2012Rapidement traitée par quelques médias français durant la torpeur estivale, cette déclaration tonitruante du ministre des affaires étrangères bolivien méritait bien un petit retour en arrière.

Nous sommes le 13 juillet 2012 et en marge d’un meeting du président de la république bolivienne, Evo Morales, son ministre des affaires étrangères, David Choquehuanca, déclare devant des journalistes étonnés :

« Le 21 décembre 2012 verra la fin de l’égoïsme, de la division. Le 21 décembre doit être la fin de Coca-Cola et le début du mocochinche (une boisson locale au gout de pêche). Les planètes s’alignent après 26.000 ans. C’est la fin du capitalisme et le début du communautarisme »

Létrange histoire du ministre bolivien, du Coca Cola et du 21 décembre 2012

David Choquehuanca - Ministre des affaires étrangères bolivien

Mais quelle mouche a piqué David Choquehuanca ? On ne le saura sans doute jamais. Probablement une petite poussée de fièvre antiaméricaine de la part d’un homme politique de gauche, ancien syndicaliste paysan et visiblement habitué des déclarations un peu poétiques (‘les cailloux font l’amour’).

Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères a clos l’affaire quelques jours plus tard en déclarant que les propos du ministre avaient été « sortis de leur contexte ». La Bolivie ne rejoindra donc pas la Corée du Nord et le Myanmar (ex Birmanie), les deux seuls pays du monde ou la fameuse boisson est interdite.

Par contre, personne n’est revenu sur le fait que le ministre semblait apporter un certain crédit aux théories entourant le 21 décembre 2012, curieux non ?

En + :

Marqué: , ,

Laisser un commentaire

IMPORTANT: la modération des commentaires est active et peut différer votre commentaire. Il n'y a aucun besoin de re-poster votre commentaire.