la-fin-du-monde.fr

Suivez la fin du monde en direct

2012 La fin ? Le silence de l’église

LivresNewsPosté par le 10/13/12 • Classé dans Livres,News

2012 La fin ? Le silence de légliseCLE – 128 pages – 4,90€

Il est impossible de parler de « 2012 La fin ? Le silence de l’église » sans préciser avant toute chose que ce livre a pour particularité d’être publié par une maison d’édition protestante évangélique. Les éditions CLE ont, en effet, pour vocation de « Créer et distribuer des ressources de qualité en langue française pour la compréhension des écritures et la communication de l’évangile« .

Avec une telle profession de foi et un titre aussi vendeur, j’avoue être resté un peu sur ma faim, en particulier sur le « silence de l’église ». Néanmoins, et au prix de supporter des fins de chapitres qui se conclue sous forme de prêches vibrants en la foi en Jésus Christ, ce livre intéressera les spécialistes du genre pour plusieurs chapitres particulièrement pédagogiques et documentés. Si vous n’avez toujours pas compris le fonctionnement du calendrier maya – un peu paumé entre tzolkin, haab, tu, katun et baktun – ce livre est fait pour vous.
Passons le chapitre peu inspiré sur Nibiru, en comprenant bien le peu de passion qu’un objet céleste imaginaire puisse susciter chez un physicien, et attardons-nous sur celui consacré au fameux web bot.

2012 La fin ? Le silence de léglise

2012 La fin ? Le silence de l'église - Florent Varak

Écrit par un ingénieur spécialisé en AI, Uto Tuikalepa, ce chapitre d’une vingtaine de pages, synthétise le parfait ‘need to know’ de quiconque prétend évoquer le sujet. On commence par la « sagesse des foules« , un concept délivré par James Surowiecki en 2004 qui affirme qu’une idée partagée par un grand nombre de personnes tend à être juste (ex : la tendance moyenne des parieurs (la cote) est le meilleur des paris), idée qui va servir de point de départ à Cliff High et Georges Ure pour créer leur web bot. Uto Tuikalepa nous explique ensuite le chemin suivi qui fait des sentiments aux actes et aux faits dans la cadre d’une démarche prédictive et comment High et Ure utilisent une modélisation du concept de ‘tipping point » (point de bascule) popularisé par Malcom Gladwell pour identifier des phénomènes sociaux autogénérés, l’algorithme est affectueusement baptisé ALTA pour Assymetric Linguistic Trend Analysis. Malgré cette débauche de théories de pointe, l’auteur du chapitre garde la tête froide et passe également en revue les nombreuses zones d’ombre ainsi que les critiques qui entourent ce projet. Tout en lui reconnaissant quelques ‘hits’ (prévisions réussies) troublants le chapitre conclue sur le caractère éminemment pseudo scientifique de l’ensemble.
2012 La fin ? Le silence de léglise Le chapitre suivant constitue lui aussi un démolissage en règle des procédés de décryptage mathématiques de textes hermétiques, sans oublier le premier d’entre eux (de ce côté de la méditerranée) : la Bible. Dans la ligne de mire de ce pilonnage, Michel Drosnin, l’auteur de « la Bible : Le code secret » (The Bible Code) le Best-seller qui a lancé la prévision de la rencontre entre la Terre et un objet céleste en 2012. Souvent avec humour, Tom Blanchard, démonte le caractère hautement capilotracté des manipulations informatiques de Drosnin et cloute le couvercle sur le cercueil de la supercherie.
J’avoue par contre avoir eu du mal avec les trois derniers chapitres du livre, tendance « j’ai confiance dans l’avenir, car Jésus Christ est mon sauveur », mais bon on n’est pas obligé de les lire non plus.
Au final, sur l’aspect « le silence de l’église » ne vous attendez pas a des scoops fracassants d’un porte-parole du Vatican, les auteurs ont du se rabattre sur un communiqué de presse qui a fait ses preuves, guess what ? La Bible.

En + :

 

Marqué: , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

IMPORTANT: la modération des commentaires est active et peut différer votre commentaire. Il n'y a aucun besoin de re-poster votre commentaire.