la-fin-du-monde.fr

Suivez la fin du monde en direct

Pour l’ancien leader de Greenpeace, une crise mondiale n’est plus évitable

LivresNewsRevue de Net / PressePosté par le 4/21/12 • Classé dans Livres,News,Revue de Net / Presse

Pour lancien leader de Greenpeace, une crise mondiale nest plus évitablePour quelqu’un qui pense qu’une crise mondiale nous attend au prochain coin de rue, Paul Gilding est remarquablement décontracté. Attablé devant un muesli et des œufs pochés dans un hôtel donnant sur des espaces verts, l’ancien garçon d’Adelaïde parle d’un monde qui est sur le point de subir un changement fondamental, dramatique et douloureux. Mais cela ne semble pas l’affecter.
Il y a un bon côté à cette dégringolade – et c’est ce qui le pousse à continuer. Gilding dit que nous devons nous préparer à un scénario qui verra la fin de la croissance économique, la désintégration du système financier, la mort des industries telles que l’extraction du charbon et éventuellement, des famines de masse. « Je pense que nous serons confrontés à un effondrement de la vieille économie», déclare Gilding . « Et sans doute bientôt. Peut-être dans le courant de la prochaine décennie« .
Gilding  est un guerrier de l’environnement. Il fût un moment à la tête de Greenpeace international, il n’est donc pas surprenant de l’entendre disserter sur les dangers du changement climatique et de la dégradation de l’environnement. Mais enfermer Gilding  dans une boite serait lui rendre un mauvais service. Oui, il a choisi l’activisme comme œuvre de sa vie, mais il a également beaucoup travaillé dans les secteurs des entreprises, y compris pour des entreprises énormes comme DuPont et Ford. Il a même effectué un passage dans la Royal Australian Air Force.
Pour lancien leader de Greenpeace, une crise mondiale nest plus évitable« Tout ce travail signifie que j’ai été confronté à différents types de pensée», dit-il. Ses dernières réflexions sont dans son livre The Great Disruption (Le Grand Dérangement), publié cette année. Son idée forte est qu’il est temps de cesser de s’inquiéter à propos du changement climatique et, à la place, de se préparer pour les catastrophes qui se dirigent droit vers nous. La crise ne peut plus être évitée. Dans son livre Gilding  écrit: « Nous nous dirigeons vers un ouragan économique et social qui causera de grands dommages, balayera une grande partie de notre économie actuelle ainsi que toutes nos hypothèses sur l’avenir et provoquera une grande crise qui aura des répercussions dans le monde entier et à provoquera une réponse spectaculaire.  » (…) »Ce que nous vivons actuellement en Australie et aux États-Unis en particulier ce sont les derniers vestiges du déni», dit-il. « Quand les preuves deviennent plus fortes, le déni devient plus fort. »
Lire la suite sur Adelaidenow.com.au (en anglais)

En + :

Marqué: , , ,

Laisser un commentaire

IMPORTANT: la modération des commentaires est active et peut différer votre commentaire. Il n'y a aucun besoin de re-poster votre commentaire.