la-fin-du-monde.fr

Suivez la fin du monde en direct

Contagion

CinémaVirusPosté par le 1/03/12 • Classé dans Cinéma,Virus

ContagionUSA/EUA – Steven Sorderbergh – 2011

http://www.imdb.com/title/tt1598778/

Contagion, c’est l’histoire d’un virus traité cliniquement. Steven Sorderbergh adopte pour tout le film un ton volontairement sobre, avec très peu de pathos ou de sentimentalisme. L’histoire de la progression de cette contagion se nourrit principalement de nombreux parcours de personnages plus ou moins touché par la maladie. On trouve l’incontournable grand chef du CDC d’Atlanta ainsi que la découvreuse du vaccin miracle, mais aussi des malades, des survivants qui vont devoir faire face au développement de l’épidémie, des 1ers raclements de gorge au dernier bilan de plus de vingt-cinq millions de morts.

ContagionSi le rythme du film est assez tranquille, l’inexorabilité de l’aggravation de la situation tend progressivement une vraie ligne de tension. Les premières bousculades dans les hôpitaux et les pharmacies cèdent vite la place à des scènes de chaos urbain généralisé et le film ne finit pas très loin d’un Walking dead (sans les zombies certes !)

Doté d’un all-star cast hallucinant, Steven Sorderbergh se permet le luxe (mais aussi le plaisir quand il s’agit de  Gwineth Paltrow) de dégager des stars au bout de dix minutes.

ContagionAu final, à l’opposé d’un traitement mainstream typique (avec des héros qui passent en permanence d’un hélicoptère à un convoi de SUV) le film se contente d’utiliser les données de base d’un exercice de routine de l’OMS. Et elles suffisent à coller les miquettes. Bref, le film idéal à programmer dans un « Dossiers de l’écran ». Ah, on me signale que cette émission à quitté l’antenne en 1991, bon et bien, sans transition, à vous Cognac-Jay.

Contagion

La rencontre fatale entre le mauvais porc et la mauvaise chauve-souris

Avec un scénario très proche et un traitement assez semblable, les amateurs du genre pourront également voir Bird Flu in america.

Marqué: , , ,

4 commentaires

  1. C’est pas sympa de traiter Gwynet de chauve-souris.
    Blague à part, j’ai vraiment apprécié ce film. Il est sobre, froid et analytique. Par contre il faut oublier les 20 dernières minutes qui sont terriblement mauvaises et on regrette le sous-traitement des conséquences du virus, mais bon c’est déjà ça.

  2. Tu donnes pas torp ton avis.
    Au final t’as aimé ou c’est dispensable ?

    En série il y a Survivors sorti en 2008 qui reprend le même thème, à voir.

  3. @Bla
    J’ai aimé, c’est à voir, mais attention, c’est à l’opposé de « 2012″ par exemple (pas d’action ou d’effets spéciaux spectaculaire).
    J’avais parlé de la 1e saison de Survivors ici :
    http://www.la-fin-du-monde.fr/2008/12/survivors/
    mais cela n’a rien à voir (à part le 1er épisode)

    @NIAM
    d’accord sur le « sous-traitement des conséquences du virus » mais qu’est ce qui t’a déplus autant dans les 20 dernières minutes ? (si c’est l’histoire des p’tits nenfants et de Marion Cotillard j’adhère !).
    Et perso, j’ai connu des chauves-souris plus attirante que Gwynet !

  4. Je l’ai vue recemment, ca ce laisse regarder, bien que je ne supporte pas marion cautillard ><

    J'ai aimé le film sans plus… Je trouve que l'on ne vois pas assez le chaos general de la population.

    Dans le film "la route" une scene que j'avais trouvé tres angoissante, c'est quand il debarque dans la maison des cannibales et ce rendent comptes que dans la cave il garde des gens vivant pour les manger petit a petit.
    C'est a peu pret le genre de scene qui me glace le sang, et je n'ai pas retrouver ce genre de sensation dans "contagion" .Pas assez angoissant pour moi.

Laisser un commentaire

IMPORTANT: la modération des commentaires est active et peut différer votre commentaire. Il n'y a aucun besoin de re-poster votre commentaire.