la-fin-du-monde.fr

Suivez la fin du monde en direct

La planète des singes – les origines / Rise of the Planet of the Apes

CinémaPosté par le 12/15/11 • Classé dans Cinéma

La planète des singes – les origines / Rise of the Planet of the ApesUSA – Rupert Wyatt – 2011

http://www.imdb.com/title/tt1318514/

J’ai eu une grande chance dans mon enfance, celle de découvrir « La planète des singes » à la télévision sans que personne ne m’ait spolié la fin. Scotché par les aventures de ces astronautes du futur, troublé par le réalisme des singes parlant, j’ai l’impression d’être tombé à genoux, exactement comme Charlton Heston, lorsque celui-ci au détour d’une falaise le long de la mer, découvre le buste de la statue de la liberté émergeant du sable d’une plage. Ce magnifique twist final à classer entre la découverte de « rosebud » lors de l’épilogue de « Citizen Kane » et  la conclusion du « Sixième sens » m’a profondément marqué, il transformait une histoire de science-fiction en récit d’apocalypse et cela a, sans aucun doute, sa part de responsabilité dans mon intérêt pour tout ce qui touche à la fin du monde.

La planète des singes – les origines / Rise of the Planet of the Apes

On l'a vraiment fait. Bande de fous ! Vous avez tout foutu en l'air! Allez au diable! Allez tous au diable!

Un peu plus vieux, j’ai découvert la totalité du cycle, avec ses grands et ses moins grands moments, mais surtout avec leurs scénarios incroyablement bien foutus, qui géraient parfaitement le paradoxe temporel, et en particulier ceux des deux épisodes dont l’histoire se passait de nos jours qui bouclaient subtilement la boucle. Je passe volontairement sous silence la série TV des années 70 et le remake pitoyable de Tim Burton en 2001.La planète des singes – les origines / Rise of the Planet of the Apes

 

Savez-vous que cette saga se paye le luxe inouï de raconter trois fins du monde différentes :

  • La planète des singes (1968)
    « Planet of the Apes »

    Des astronautes qui ont, sans le savoir, voyagé dans le futur atterrissent sur la Terre en 3978.
    Après une guerre nucléaire, celle-ci est maintenant dominée par les singes.
    (1e fin du monde)
  • Le secret de la planète des singes (1970)
    « Beneath the Planet of the Apes »

    Une équipe partie au secours de la première mission découvre une race de mutants qui vit sous terre.
    Ces adorateurs de la bombe atomique finissent par faire tout péter.
    (2e fin du monde)
  • Les évadés de la planète des singes (1971)
    « Escape from the Planet of the Apes »

    Un couple de singe qui a réussi à décoller avant l’explosion de la Terre à la fin de l’épisode précédent revient sur Terre de nos jours. D’abord adulés, ils finissent assassinés par des fanatiques.
    Leur fils César est secrètement recueilli par le propriétaire d’un cirque.
  • La conquête de la planète des singes (1972)
    « Conquest of the Planet of the Apes »

    Dans un monde futuriste où les humains utilisent les singes comme esclaves, César, tel un moderne Spartacus, libère les singes et les mène dans une guerre contre l’humanité.
    (3e fin du monde)
  • La bataille de la planète des singes (1973)
    « Battle for the Planet of the Apes »

    Dix ans après la victoire des singes sur les hommes,  César doit faire face à une guerre civile.

Après ce dernier échec, la 20th Fox a donc visiblement décidé de rebooter une nouvelle fois la série, mais en commençant cette fois par la fin.  Ce qui pour une histoire qui se boucle dans le temps pourrait ne pas être très grave oblige cependant les scénaristes à partir dans une direction très différente à base de recherche médicale et de manipulation génétique.

Exit les singes venus du futur, le nouveau César est un chimpanzé boosté par un super médoc destiné à guérir de la maladie d’Alzheimer, comme le César de la « Conquête« , il devra faire face à l’adversité de méchants humains et finira par choisir la lutte armée pour assurer sa survie et sa liberté.

La planète des singes – les origines / Rise of the Planet of the ApesLa planète des singes – les origines, sans retomber dans les défauts de la version Burton, manque néanmoins fortement de rythme et présente une structure de scénario déroutante : 80 % d’exposition, 10 % de développement et 10% de conclusion. Autant dire une histoire assez bancale et qui augure mal des sequels potentielles à venir. Les risques de surprises pendant le film sont également minés par un casting incroyablement formaté : James Franco joue, comme d’habitude un rôle de support, ici celui de César, « joué » (comme c’est bizarre par Andy Serkis), Brian Cox joue le rôle d’une enflure et Tom Felton celui d’un sadique vicieux (je plains ce pauvre garçon qui semble condamné à perpétuité aux rôles de vilain).

La planète des singes – les origines / Rise of the Planet of the Apes

Franco / Serkis / Cox / Felton

En conclusion : n’arrive pas à la cheville de son illustre prédécesseur, mais peut faire la rue Michel pour une soirée Home Theater.

PS : Si vous ne savez pas quoi m’offrir à Noël, ne cherchez plus !

La planète des singes – les origines / Rise of the Planet of the Apes

La planète des singes – les origines / Rise of the Planet of the Apes

Marqué: , , ,

Laisser un commentaire

IMPORTANT: la modération des commentaires est active et peut différer votre commentaire. Il n'y a aucun besoin de re-poster votre commentaire.