la-fin-du-monde.fr

Suivez la fin du monde en direct

Quel avenir pour les croyants de la fin du monde du 21 mai 2011 ?

Revue de Net / PressePosté par le 5/22/11 • Classé dans Revue de Net / Presse

Quel avenir pour les croyants de la fin du monde du 21 mai 2011 ?Nous sommes aujourd’hui le dimanche 22 mai 2011 et si nous sommes vivants, c’est que quelqu’un a commis une erreur. Ce quelqu’un, c’est Harold Camping, un évangéliste californien de 89 ans, qui à l’aide à son réseau de radios et de site web (familyradio et ebiblefellowship) annonce depuis plus d’un an que la fin du monde aurait du avoir lieu hier. Cette prophétie découle de calculs effectués à partir de la bible et plus précisément sur le temps qui nous séparerait du déluge de l’arche de Noé. Pour Camping, en effet, 7 000 ans se sont écoulés jour pour jour depuis cet événement et cette date devait correspondre au ravissement.

Pour rappel, le ravissement correspond à la monté au paradis des personnes jugées « aptes » par Jésus. Harold Camping prédisait que 200 millions de personnes seraient appelées, soit environ 3% de la population mondiale.

Son organisation a réussi à monter une gigantesque campagne de communication internationale, dépensant des millions de dollars en panneaux d’affichage pour annoncer le jugement dernier. De nombreux volontaires ont abandonné travail et famille pour se lancer dans des caravanes de camping de cars qui ont sillonné les États-Unis afin, la encore, d’annoncer la nouvelle à grand coup de distribution de tracts.

Quel avenir pour les croyants de la fin du monde du 21 mai 2011 ?Comment va réagir Harold Camping, que va devenir son « église », Pour comprendre quelles seront les conséquences de cet énorme FAIL, la-fin-du-monde.fr à interviewé Milena Jugel, Doctorante au Laboratoire de Psychologie de l’Université Victor Segalen Bordeaux 2.

Que va-t-il se passer aujourd’hui pour les membres de cette congrégation ?

La fin du monde prévue pour le 21 mai 2011 fait partie d’une prédiction constituée en fait de 2 dates : la première, le 21 mai, jour du Jugement Dernier, et la deuxième le 21 octobre 2011, jour de la fin du monde. Comme je le disais dans une précédente interview, les adeptes de ce type de croyances, s’ils sont profondément impliqués dans celle-ci, continueront à y croire jusqu’au 21 octobre. Ceux qui sont moins impliqués pourront soit l’abandonner, soit garder à l’esprit la prochaine date (il est rare qu’une deuxième date soit donnée à l’avance). Le plus important est donc de voir les conséquences d’une possible erreur pour le 21 octobre, la création d’une troisième date étant la chose la plus probable. Festinger (1956) nous dit bien cela : il est insupportable pour des croyants vraiment impliqués d’accepter la réalité de leur erreur, et bien plus facile de continuer à croire, en s’aidant éventuellement par une augmentation du nombre d’adeptes.

Le mouvement peut-il rebondir ?

Cette question rejoint la précédente : globalement on peut penser que ce mouvement va rebondir, que tous les signes de « fin du monde » (tremblements de terre, oiseaux qui tombent du ciel, etc.), vont être minutieusement notés comme preuve du jugement dernier en train de se produire, avec éventuellement – mais c’est déjà le cas – une médiatisation de ces signes. Le 21 mai n’est qu’une étape et l’absence d’évènement particulier à cette date ne sera pas perçue par les adeptes.

Cet « échec » peut-il avoir des répercussions sur les personnes convaincues par le « 21 décembre 2012 » ?

Pas vraiment, sauf peut-être conforter les adeptes du 21 décembre 2012 dans l’idée que « leur » date est la bonne, et non une autre. Les personnes qui sont simplement attirées par la croyance en 2012, 2011, ou toutes les autres dates possibles, ne verront en l’échec de 2011 qu’un risque de moins, une date passée et maintenant inoffensive. Les annonces de dates de fin du monde sont toujours sauvées des échecs et du discrédit par le fait que d’autres annonces surgiront, aussi convaincantes pour les adeptes.

Pour finir, je dirais que ce qui compte, dans toutes ces prédictions, n’est pas la date en tant que telle, mais les processus qui sous-tendent ces croyances. En effet ces processus sont communs à toutes les dates, et du coup ces prédictions peuvent se répéter indéfiniment.

Marqué: , , , , , , , ,

1 commentaire

  1. Toutes ces prophéties ne sont que des mythes

Laisser un commentaire

IMPORTANT: la modération des commentaires est active et peut différer votre commentaire. Il n'y a aucun besoin de re-poster votre commentaire.