la-fin-du-monde.fr

Suivez la fin du monde en direct

Ils ont prédit la fin du monde # 8 : Roch Thériault

Revue de Net / PressePosté par le 3/08/11 • Classé dans Revue de Net / Presse

Ils ont prédit la fin du monde # 8 : Roch Thériault

« L’ancien gourou Roch «Moïse» Thériault a été retrouvé mort samedi matin dans sa cellule du centre correctionnel de Dorchester, au Nouveau-Brunswick. Selon les premiers éléments de l’enquête, il aurait été assassiné par un autre détenu. »

Ce début d’un article de La Presse, le célèbre quotidien québécois, signe l’épilogue d’une tragédie humaine d’une rare intensité, tragédie pour Roch Thériault lui-même qui après plus de 20 ans de pénitencier semblait avoir pris un certain recul vis-à-vis de ses actes, mais surtout tragédie pour ses victimes bien sûr, qui vécurent sous son emprise l’enfer sur terre.

Personnalité douée d’une notoriété très forte au Québec, Roch Thériault est nettement moins connu de ce côté de l’Atlantique, retour donc sur l’histoire du « Groupe de Roch ». C’est dans une interview donnée à la journaliste Michèle Ouimet de La Presse après plus de vingt ans d’incarcération que  Roch Thériault livra quelques éléments de sa biographie susceptible de cerner un peu mieux sa personnalité. Né en 1947 d’un rapport incestueux entre sa mère et son grand-père, le jeune Roch vit une enfance particulièrement malheureuse. Rejeté par son beau-père qui le bat et l’humilie en permanence, il fugue à l’âge de 14 ans et rejoint l’Église adventiste du Septième Jour. C’est dans ce contexte qu’il organise des séminaires sur l’arrêt du tabac et de la drogue.Ils ont prédit la fin du monde # 8 : Roch Thériault

Progressivement il étend ses objectifs à la désintoxication du Québec et voit un certain nombre de personnes quittés leur travail pour se joindre à lui. De fait, une communauté se forme autour du Guru et ses membres sont bannis de l’Église du Septième Jour. En 1978, l’intérêt de la population pour la désintoxication semble s’amenuiser sensiblement, le groupe décide alors de quitter le monde pour se retirer en Gaspésie une province boisée et sauvage. Le groupe construit un premier chalet et s’organise de façon plus structurée, Thériault devient « Moïse » et ses adeptes sont rebaptisés de noms bibliques : Caïn, Juda, Gédéon, Rachel, Schua, Thina…

Début 1979, Roch Thériault prophétie la fin du monde pour le 19 février de la même année. Devant l’absence d’apocalypse, il explique s’être trompé dans ses calculs en raison des différences de mesure du temps entre les hommes et Dieu. Cette erreur ne change en rien la ferveur de ses fidèles.Ils ont prédit la fin du monde # 8 : Roch Thériault

Le groupe subit alors des pressions policières et judiciaires, des membres sont évalués par des experts, Thériault et condamné pour entrave à un tribunal, mais sa sanction est finalement suspendue.

La discipline imposée par le leader tourne progressivement au lavage de cerveau et à la torture. Des punitions collectives sont infligées, sortir nu en plein hiver ou s’amputer d’un doigt font partie du tableau des châtiments.

La suite de l’histoire tourne alors au pur cauchemar. Thériault, de plus en plus sous l’influence de l’alcool se prend pour un guérisseur, il circoncit lui-même un des enfants du groupe qui meurt des suites de « l’opération ». Un des membres de la secte est castré. Suite à une plainte, la police ouvre une enquête, quatre membres, dont Thériault sont condamnés à des peines de neuf mois à un an de prison. La secte est expulsée de la forêt gaspésienne et se relocalise en Ontario à Burnt River en 1984.Ils ont prédit la fin du monde # 8 : Roch Thériault

Un des 17 enfants nés dans la communauté (dont Thériault est le père pour la plupart) s’enfuit après une punition corporelle, ses déclarations provoquent une nouvelle enquête de police qui aboutit au placement hors de la secte de la totalité des mineurs.

Pour générer un peu d’argent, la communauté fabrique et vend des gâteaux auprès des voisins, la « société » prend le nom de Ant Hill Kids (la fourmilière de la colline) car ils travaillent tous comme des fourmis.

En 1988, Thériault qui avait abandonné la boisson lors de son incarcération se remet à boire, il opère à vif une des femmes du groupe, celle-ci décède peu de temps après, son corps est enterrer puis déterrer plusieurs fois, le guru est persuadé qu’il peut la ramener à la vie. Il pratique un trou dans le crâne du cadavre et se masturbe pour que sa semence provoque une « naissance inverse ». Marqué par ce décès, Thériault essaye à plusieurs reprises de se suicider.

Les membres du groupe sont en permanence frappés, humiliés, blessés, torturés ou obligés de pratiquer des actes sexuels en groupe. Maintenu en état de choc permanent les deux hommes et huit femmes du groupe perdent tout repère avec la réalité.Ils ont prédit la fin du monde # 8 : Roch Thériault

C’est au tour de Gabrielle Lavallée de subir des sévices hallucinants.  Thériault lui arrache 8 dents pour la punir, puis voyant qu’un de ses doigts est paralysé, il décide de lui amputer le bras pour éviter la gangrène, l’opération, encore une fois, se fait à vif. Gabrielle trouve la force de s’enfuir est rejoint le village le plus proche, elle est hospitalisée et explique ce qui s’est passé à la police.

Roch Thériault est enfin arrêté après une cavale de six semaines, jugé et condamné à la prison à perpétuité. Il ne demanda jamais sa libération, persuadé d’être assassiné à sa sortie.

Dans la longue série d’interviews donnée il y a un an à Michèle Ouimet, il déclarait :

« J’ai utilisé la fin du monde pour convaincre mes fidèles de me suivre dans le bois. Je ne crois ni à Dieu ni au diable. Je leur disais que la fin du monde serait terrible, qu’il tomberait de la glace. Je les ai manipulés avec la Bible »

Et sur les conditions de sa détention et les violences que lui faisait subir les autres détenus il concluait :

« Je me dis: Tu as fait manger de la marde aux autres, manges-en à ton tour »

En + :

 

 

Laisser un commentaire

IMPORTANT: la modération des commentaires est active et peut différer votre commentaire. Il n'y a aucun besoin de re-poster votre commentaire.