la-fin-du-monde.fr

Suivez la fin du monde en direct

Un couple de survivalistes français tués par la police en Afrique du Sud

Revue de Net / PressePosté par le 1/27/11 • Classé dans Revue de Net / Presse

Un couple de survivalistes français tués par la police en Afrique du SudVoici un fait divers assez curieux et sur lequel de nombreuses zones d’ombres planent encore.

Le 20 janvier 2011, la police Sud-africaine, après une semaine de recherche, a abattu deux français, le Dr Philippe Meniere et Agnès Jardel[1], dans une ferme de la région de Sutherland, au nord-est du Cap. Le couple se cachait après une première intervention de la police. Cette perquisition était, semble-t-il, motivée par la recherche d’armes à feu. Le Dr Philippe Meniere avait ouvert le feu sur les forces de l’ordre, tuant l’élève officier Jacob Boleme et blessant sa collègue,  Glenwall du Toit.

Interrogé par des journalistes locaux, le Consul de France Antoine Michon a déclaré que le couple était arrivé en Afrique du Sud en 1981. «Il était Docteur en médecine en France et travaillait pour un laboratoire pharmaceutique. Il avait un bon travail. Nous avons très peu d’information sur elle (Agnès Jardel) lorsqu’elle était en France, mais elle était très jeune quand elle est partie, 25 ans, elle devait avoir juste fini ses études universitaires. Tous deux étaient de Paris».

Un couple de survivalistes français tués par la police en Afrique du Sud

Philippe Meniere et Agnès Jardel

Selon certaines informations, le couple était membre du mouvement Ramtha School of Enlightenment (École des Lumières) qu’ils avaient rejoint en 1997 et avaient participé à des séminaires à Johannesburg en 2004. Ce mouvement new age date de 1988, il a été fondé par J.Z. Knight sur la base de ses contacts avec une « entité » vieille de 35 000 ans : Ramtha. Ce mouvement n’est pas spécialement considéré comme apocalyptique ou millénariste. Dans un communiqué de presse, Ramtha a d’ailleurs sérieusement marqué ses distances, expliquant ne pas avoir eu de contact avec le couple depuis 7 ans.

En 1987, Philippe Meniere et Agnès Jardel avaient suivi une formation au maniement des armes. L’instructeur Pete Swanepoel a reconnu les fugitifs d’après des photos parues dans la presse après le meurtre de Jacob Boleme. « Ils croyaient que la fin du monde était proche et avaient décidé de s’enfuir». Le couple avait alors entrainé une partie des stagiaires dans un raid survivaliste pendant une quinzaine de jours.

Un couple de survivalistes français tués par la police en Afrique du Sud

Parmi les objets laissé par le couple, un exemplaire de « Ne mourrez pas dans le Bundu », un livre écrit par un ancien membre de l’armée de Rhodésie en 1967 sur les techniques de survie dans le bush

Il a fallu une semaine, 70 policiers, des chiens pisteurs, un hélicoptère muni d’un équipement d’imagerie thermique et un « tuyau » d’un voisin pour que les forces de l’ordre arrivent à trouver la cachette des deux français, un bâtiment abandonné situé à 400 mètres de leur ancienne ferme. C’est dans ce coin de veld (la prairie sud-africaine) que la cavale des deux frenchies s’est terminée tragiquement.

La presse locale s’interroge abondamment, et pour l’instant sans réponses, sur les raisons qui ont poussé ce couple qui jouait profil bas depuis plus de vingt ans à passer à l’acte de façon aussi brutale…

[1]Une autopsie est en cours pour savoir s’il le couple s’est suicidé ou si ce sont les balles de la police qui les ont tués.

En + :

Marqué: , ,

1 commentaire

Trackbacks

  1. Les tweets qui mentionnent Un couple de survivalistes français tués par la police en Afrique du Sud | la-fin-du-monde.fr -- Topsy.com

Laisser un commentaire

IMPORTANT: la modération des commentaires est active et peut différer votre commentaire. Il n'y a aucun besoin de re-poster votre commentaire.