la-fin-du-monde.fr

Suivez la fin du monde en direct

Les aventures de la fin du monde

BDPosté par le 6/02/10 • Classé dans BD

Les aventures de la fin du mondeVincent Caut est un surdoué ou alors c’est bien imité, ce jeune homme de 18 ans truste les récompenses (Angoulême : Prix du meilleur scénario 2008, Prix de la BD scolaire en 2009), anime un BD blog (depuis 2005) de très bonne tenue et a déjà publié un album, « Soit dit en passant – journal d’un lycéen » et s’apprête à en sortir un autre « Le trésor de l’ile mokoko ». Ouf !

Et en plus, il a bon gout, la preuve, sa nouvelle série s’appelle : « Les aventures de la fin du monde », elle raconte l’histoire d’un cadre et de sa secrétaire qui se retrouvent seuls au monde, détail amusant, il s’appelle Adam et elle, Eve…

Les aventures de la fin du monde

3 questions à Vincent Caut

La fin du monde, vous y pensez souvent ?

Bien sûr ! On ne sait pas vraiment quand et comment le monde a commencé, mais on sait encore moins quand et comment il va finir. Ça laisse la place à toutes les spéculations.
De plus, ce qui est encore plus fascinant, c’est ce qu’il y aura après la fin. Et je ne suis pas le seul à penser ça. Dans un nombre incroyable de mauvais films de science-fiction, un groupe de beaux gosses ont réussi à survive on ne sait trop comment et recréent une micro-société. La fin du monde est avant tout un « nouveau début ». C’est ce que j’essaie de traduire dans ma série de strips : comment l’homme se réorganise-t-il après une table rase totale du passé ?

Quelles sont les œuvres inspirées ou parlant de la fin du monde qui vous ont marqué ?

Je suis un grand fan des romans d’Herbert George Wells, et « La Machine à explorer le Temps » m’a vraiment marqué. Le héros se retrouve à un moment à une époque où la Terre est pleine de cratères et est peuplée d’énormes bêtes informes.
J’adore également les histoires d’îles désertes. Que ce soit dans la série télé Lost, dans le film « Seul au monde », ou dans toutes les histoires qui tournent autour de Robinson Crusoë, on retrouve le même comportement qu’aurait l’homme face à la fin du monde telle que je l’imagine. Être seul dans une immensité vide et apprendre à vivre avec ça.
Humour et fin du monde, ça fait bon ménage ?

Ahah, évidemment que non. C’est terrible la fin du monde, puisque quelque chose de vraiment pas top est forcément arrivé.
Et pourtant, c’est dans cette épreuve que la condition et les rapports humains sont les plus mis à nu. Il y a forcément une part de comique et d’absurde là-dedans.
Le côté « Bon ben voilà, c’est fini, maintenant on fait quoi ? » me fait bien rire.

En + :

Marqué: , ,

Laisser un commentaire

IMPORTANT: la modération des commentaires est active et peut différer votre commentaire. Il n'y a aucun besoin de re-poster votre commentaire.