la-fin-du-monde.fr

Suivez la fin du monde en direct

La suite de 2012 en série télé est abandonnée.

CinémaRevue de Net / PresseTV & Web sériesPosté par le 3/02/10 • Classé dans Cinéma,Revue de Net / Presse,TV & Web séries

La suite de 2012 en série télé est abandonnée.

Peu avant la sortie de son futur blockbuster, Roland Emmerich, annonçait à longueur d’interview que 2012 continuerait, mais à la télévision. Il annonçait même que Mark Gordon, producteur exécutif sur 2012, mais aussi sur Grey’s Anatomy entre autres était en charge du développement.

La série qui devait s’appeler 2013, devait suivre les aventures d’un groupe de survivants au lendemain de la catastrophe planétaire, une sorte de LOST postapocalyptique.

Le site Movieweb a eu l’occasion d’en discuter avec Roland Emmerich à l’occasion de la future sortie DVD de 2012.

Q : Où en est la production sur ce projet à ce moment précis ?

Roland Emmerich : Nous avons essayé, mais quand les gens de la télévision se sont vite rendu compte de ce que nous voulions vraiment faire avec ce concept. Ils ont dit: « Vous ne pouvez pas faire cela à la télévision. » Alors, j’ai dit : “Ne le faisons pas”. C’était trop gros pour la télévision.

Q : Alors, le show est mort ?

Roland Emmerich: Ce n’est pas tout à fait mort. Mark Gordon tente toujours de venir avec une idée sur la façon de le rendre moins cher. Mais je ne pense pas que cela va se produire. J’avais une certaine vision. Nous avons compris à quel genre de compromis nous allions avoir à faire. À cause de cela, j’ai dit : «Non-merci ».

Q : Y a-t-il un plan pour transformer cette idée en un long métrage ?

Roland Emmerich: Non, non, non. Ce n’était pas une séquelle. C’était une histoire que l’on pouvait raconter une seule fois. Il n’y a pas de suite à l’arche de Noé. Mais cela aurait été une grande série télé. Nous aurions vu l’arrivée en Afrique. Nous aurions vu ce qui serait arrivé si Cape Town avait survécu. Les gens qui vivent là auraient été majoritairement en colère. Parce que les vaisseaux ne les avaient pas pris. Cela aurait été un spectacle très politique. Il y a une réalité économique qui l’empêche de devenir une réalité. Nous ne voulions pas faire des compromis.

Lire l’article en anglais chez MovieWeb

Marqué: , , ,

Laisser un commentaire

IMPORTANT: la modération des commentaires est active et peut différer votre commentaire. Il n'y a aucun besoin de re-poster votre commentaire.