la-fin-du-monde.fr

Suivez la fin du monde en direct

Finir le monde avec style : les 10 meilleures façons pour Hollywood de tout faire péter

CinémaRevue de Net / PressePosté par le 12/01/09 • Classé dans Cinéma,Revue de Net / Presse

Finir le monde avec style : les 10 meilleures façons pour Hollywood de tout faire péterC. Robert Cargill, 2 nov, 2009 (traduction la-fin-du-monde.fr avec l’aimable autorisation de l’auteur)

C’est la fin du monde tel que nous le connaissons. C’est la fin du monde tel que nous le connaissons. C’est la fin du monde tel que nous le connaissons. Et je me sens bien*. Eh bien, 2012 nous attend au tournant, et il nous promet une destruction du monde réalisé avec style, le sens du spectaculaire et une petite touche de ridicule, que nous sommes en droit d’attendre du réalisateur Roland Emmerich. Inondations, feu du ciel – toutes sortes d’effets spéciaux apocalyptiques semblent prêts à répondre à l’appel. Et cela nous rappelle d’autres films qui, eux aussi, détruisaient le monde tout aussi spectaculairement, aux images de synthèses près.

Finir le monde avec style : les 10 meilleures façons pour Hollywood de tout faire péter

L’armée des douze singes. Bruce Willis est renvoyé dans le passé pour sauver le monde d’un Brad Pitt dément. Comment ça se termine: Un virus simien. Véhiculé par des singes, ce virus expérimental élimine 99% de la population, laissant seulement 1% pour reconstruire la société. Malheureusement pour eux, les 1% immunisés semblent toute être des personnes atteintes de schizophrénie, ce qui donne un avenir bizarre entièrement géré par les aliénés.

Finir le monde avec style : les 10 meilleures façons pour Hollywood de tout faire péter

La route. Viggo Mortensen déambule à travers des Etats-Unis mourants essayant désespérément d’atteindre la côte dans l’espoir de trouver la civilisation. Comment ça se termine: hiver nucléaire. Bien que la cause soit inconnue, les séquelles sont clairement identifiables. La catastrophe est décrite comme une succession de fortes explosions,  jetant cendres et poussière dans le ciel,  masquant le soleil, tuant les plantes et les animaux, et laissant la race humaine, dernière espèce de la planète, affamée. L’atmosphère mouillée, pluvieuse, grise du film, le distingue de la plupart des films post-apocalyptiques.

Finir le monde avec style : les 10 meilleures façons pour Hollywood de tout faire péter

L’heure froide’ (La Hora Fria). Ce film d’horreur espagnol méconnu (sorti au Royaume-Uni sous le titre de  The Dark Hour) raconte l’histoire d’un garçon de 8 ans vivant dans un abri avec les derniers membres de l’humanité. Comment ça se termine : la guerre froide devient brûlante. Lorsque les armes conventionnelles ne suffisent pas, nous nous tournons vers la science pour créer des monstres destinés à combattre pour nous. En inventant des virus et des bombes capables de déclencher une apocalypse pire qu’une attaque d’aliens zombies, nous avons nous-mêmes tressé la corde pour nous pendre.

Finir le monde avec style : les 10 meilleures façons pour Hollywood de tout faire péter

La planète des singes. Charlton Heston se perd dans l’espace, pour finir par revenir sur une Terre dirigée par les singes. Comment ça se termine : Des singes. Après avoir croisés des singes pour développer leur intelligence, ils deviennent assez malins pour se rendre compte qu’ils sont beaucoup plus forts que nous peuvent se débarrasser de nous. C’est donc ce qu’ils font. Les humains deviennent une race d’esclaves à la botte de la nouvelle espèce dominante.

Finir le monde avec style : les 10 meilleures façons pour Hollywood de tout faire péter

Terminator. Un combattant de la résistance du futur est renvoyé dans le temps pour empêcher un robot assassin de tuer la mère d’un rebelle victorieux. Comment ça se termine: Robots. Lorsque l’armée construit un ordinateur à intelligence artificielle conçu pour diriger ses armements stratégiques, l’ordinateur se rend vite compte que l’homme est la plus grande menace de ce monde et décide de l’anéantir. Cela fonctionne ou pas, selon votre position dans l’espace-temps.

Finir le monde avec style : les 10 meilleures façons pour Hollywood de tout faire péter

Le choc des mondes. Au bord de la destruction, le monde construit un certain nombre d’arches de l’espace pour repeupler une lune qui approche rapidement. Comment ça se termine: Une planète gazeuse géante nommée Bellus est sur une trajectoire de collision avec la Terre et … rentre en collision … avec nous. Oubliez les lois de la physique, d’une certaine manière nous sommes censés croire qu’une lune errante est habitable, malgré avoir passé d’incalculables éons directement sous le soleil. Donc, nous voulons aller là-bas. À la suite de tremblements de terre, raz de marée, et de puissantes tempêtes, la Terre est dévastée par la gravité de Bellus », avant même que la planète arrive.

Finir le monde avec style : les 10 meilleures façons pour Hollywood de tout faire péter

Le Règne du feu. Christian Bale et Matthew McConaughey luttent contre des dragons dans le futur. Comment ça se termine: Dragons. Depuis longtemps endormis sous terre, des créatures sont libérées elles mettent le feu au monde pour manger les cendres laissées derrière.

Finir le monde avec style : les 10 meilleures façons pour Hollywood de tout faire péter

Children of Men. Clive Owen doit escorter la dernière femme enceinte sur terre vers la sécurité d’une station de recherche scientifique. Comment ça se termine: Infertilité. Les femmes cessent d’être enceintes, et le monde, au bord de l’extinction, tombe en morceaux. L’agitation sociale conduit à l’anarchie générale, et les quelques derniers endroits civilisés dans le monde sont envahis par des flots d’immigrants fuyant l’insécurité.

Finir le monde avec style : les 10 meilleures façons pour Hollywood de tout faire péter

The Stand. Tous les survivants gentils sont réunis dans un seul camp et combattent contre avec tous les méchants regroupés dans un autre. Comment ça se termine: la grippe. Un virus militaire de la grippe surnommé Captain Trips est relâché dans la population et tue presque tout le monde. La panique générale et le pillage des ressources achèvent le reste.

Finir le monde avec style : les 10 meilleures façons pour Hollywood de tout faire péter

L’antre de la folie. Sam Neill est un enquêteur d’assurances essayant de percer l’arnaque de la disparition d’un auteur célèbre. Il bascule dans une réalité alternative peuplée de créatures et de démons Lovecraftiens. Comment ça se termine: Un livre rend les gens complètement fous, provoquant un effondrement social complet. L’ultime chef-d’œuvre de Sutter Kane a été inspiré par de sombres choses issues d’un autre royaume et écrites pour pousser les gens vers la folie. Ils tuent toutes les personnes qui n’ont pas lu le livre ou vu le film.

L’article original : Ending the World in Style: Hollywood Blew It All Up

* chanson de R.E.M.

Marqué: , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

IMPORTANT: la modération des commentaires est active et peut différer votre commentaire. Il n'y a aucun besoin de re-poster votre commentaire.