la-fin-du-monde.fr

Suivez la fin du monde en direct

Grippe Porcine : Dernière Minute – Statistiques OMS du 5 mai

Revue de Net / PressePosté par le 5/05/09 • Classé dans Revue de Net / Presse

Voici les statitistiques offcielles de l’OMS pour le 5 mai (update 14)Grippe Porcine : Dernière Minute   Statistiques OMS du 5 mai

Grippe Porcine : Dernière Minute   Statistiques OMS du 5 mai

Grippe Porcine : Dernière Minute   Statistiques OMS du 5 mai

Marqué: ,

5 commentaires

  1. De qui se moque-t-on ?
    Ca fait des jours qu’on nous bassine avec cette satané grippe porcine. Mais le bilan c’est quoi ? Quelques centaines de gens contaminés dans le monde et quelques dizaines de morts !!!
    Savez-vous que la grippe « normale » tue entre 1500 et 5000 personnes rien qu’en France chaque année, et plus de 3 millions dans le monde ?
    Alors pourquoi est-ce qu’on ne déclenche pas une panique mondiale tous les ans avec la grippe normale ? Pourquoi est-ce qu’on ne bloque pas les aéroports ? Tout ceci me semble parfaitement ridicule.
    Je pense sincèrement que tout ceci n’a pour but que de nous faire oublier un peu la crise et nous faire détourner les yeux des vraies problèmes. Au passage ça flatte l’ego de nos dirigeants qui jouent aux super-héros et pourront se targuer dans quelques semaines d’avoir parfaitement su gérer la crise et d’avoir protégé efficacement la population.
    La manipulation des gens par la peur, l’angoisse et l’insécurité. C’est une méthode dont l’efficacité est reconnue depuis longtemps … alors ça continue.
    Après tout ça fait des siècles que l’on garde les moutons de la même manière …

  2. @ RasLeBol
    C’est une vraie question que vous posez. Il est vrai qu’aujourd’hui le « bilan » de la grippe porcine est très faible par rapport à la grippe dite « saisonnière » qui ne provoque pas de telles précautions. Mais que direz-vous dans six mois, si cette pandémie provoque entre 50 et 100 millions de morts ? Malheureusement, les seules mesures un tant soit peu efficace sont à prendre AU DEBUT de l’épidémie, très vite il est trop tard.
    Par exemple, Le président Obama à déclaré que la fermeture des frontières entre les USA et le Mexique était inutile, car trop tardive. Le proposition d’embargo aérien vers le Mexique (et le Mexique seulement), proposé par la France à l’UE était de ce point de vue plutôt ridicule.
    Quelles seraient les réactions des populations devant de réelles mesures de précautions (fermeture des frontières, des services publiques, voire des entreprises) quand beaucoup de gens trouve déjà exagéré ce qui ce passe aujourd’hui.

  3. Ce qu’il faut savoir de la différence entre la grippe porcine et la grippe  »normale » comme vous l’appelez, c’est que cette dernière est mortelle dans le cas ou le système immunitaire est plus faible, par exemple, une personne agée ou un bébé. Par contre, le virus A H1N1 s’attaque aux gens en bonne santé, se transmet très rapidement et a un potentiel pandémique des plus inquiétant. La grippe espagnole de 1918-1919, n’était pas dangereuse au départ, mais plus le virus se transmet d’humains à humains, plus il mute et devient dangereux. Ce pourquoi on en parle tant, c’est justement pour éviter que les gens l’attrape et que le virus devienne mortel d’ici quelques semaines. Au contraire de ce que vous croyez, la crise économique est un problème bénin à côté de celui que pourrait être une pandémie… de plus, cette même économie serait totalement effondrée si on en venait à déclarer la pandémie; c’est pour cette raison que les dirigeants du monde, y compris la directrice de l’OMS, essais de filtrer les informations de risques et les bilans officiels. Si non, pourquoi auraient-ils prient tant de temps à émettre la phase 5 alors que tous les critères étaient déjà remplis? Une pandémie est en cours de route… la différence entre aujourd’hui et au début du siècle? Nous sommes informés! Et c’est peut-être un désavantage parce que les gens se disent – après une semaine seulement – que ce n’est pas grave, que ça passera, et on accuse les médias sensationnalistes… pourtant, je pense qu’il faut la craindre, car la dernière fois, ça a fait plus de 120 millions de morts……….. et à cette époque, pas de voitures, ni d’avion pour se déplacer et transmettre le virus, donc il s’est transmis beaucoup moins rapidement qu’il pourrait le faire de nos jours.

    Il faut s’inquiéter, modérément…

    Mais il vaut mieux prévenir que guérir alors….

  4. Merci pour vos réponses. J’avoue que vos arguments sont assez convainquant. Sans doute qu’effectivement il est préférable de sortir l’artillerie lourde dès le début plutôt que d’être dépassé par les évènements plus tard.
    Cela dit je reste malgré tout un peu dubitatif sur le « potentiel pandémique très important » puisque, comme vous le dites, elle aurait pu se répendre très rapidement grâce aux voitures et aux avions et que la quarantaine du Mexique a été proposé « trop tard ». Malgré tout cela la contamination reste très faible.
    Mais effectivement je suis d’accord sur le fait qu’on ne doit pas crier victoire trop tôt et qu’une mutation du virus pourrait être catastrophique. Il faut donc rester vigilant.
    Concernant ma remarque sur le coté alarmiste des médias je reconnais qu’elle était peut-être un peu exagérée. Mais il s’agit là d’un ras-le-bol général sur le comportement des médias qui relayent sans cesse les messages d’insécurité et qui se complaisent à instaurer chaque jour ce fameux climat propice à mieux contrôler les gens. Je sais que ça fait un peu « anarchiste » ou « rebelle à deux balles » de dire cela mais malheureusement je crois que c’est une réalité.
    Alors il est peut-être vrai que les médias sont injustement accusés dans mon premier message, mais c’est sans doute la conséquence d’un manque de confiance globale dont ils sont responsables du fait de leur attitude générale.

  5. @RasLeBol
    Cher RasLeBol, merci pour la qualité de votre réponse. Je préfère avoir peu de commentaires sur mes articles mais que ceux-ci soit pertinents.
    Je suis tout à fait d’accord avec vous sur la critique globale des « médias » et leur éternel comportement « panurgiste ». Les voir aujourd’hui (8 mai) se désintéresser en masse de ce sujet et l’abandonner aussi brusquement qu’ils on sautés dessus et bien la preuve de leur incapacité à sortir de leurs « petites » problématiques d’épiciers.

Laisser un commentaire

IMPORTANT: la modération des commentaires est active et peut différer votre commentaire. Il n'y a aucun besoin de re-poster votre commentaire.