la-fin-du-monde.fr

Suivez la fin du monde en direct

Southland Tales Vs Prédictions (Knowing)

CinémaPosté par le 4/25/09 • Classé dans Cinéma

2006 – Allemagne / USA / France – Richard Kelly

http://www.imdb.com/title/tt0405336/

2009 – Australia  - Alex Proyas

http://www.imdb.com/title/tt0448011/

De temps en temps, la vision rapprochée de deux films sur un sujet proche créé des raccourcis intéressants. C’est ce qui m’est arrivé récemment avec « Battle for Haditha » et « Redacted » de Brian de Palma , deux films sur l’Amérique en Irak. Le premier très bien fait, mais très classique, le second, largement imparfait, mais d’une intelligence et d’une modernité incroyable. Le même phénomène c’est reproduit la semaine dernière en visionnant deux films apocalyptiques (Attention spoilers à venir dans la suite de l’article), « Southland Tales » et « Prédictions ». Deux films réalisés par de jeunes « wunderkid » hollywoodiens, Richard Kelly et Alex Proyas.

Southland Tales Vs Prédictions (Knowing)

« Prédictions » et une grosse machine US bien calibrée, avec un scénario ultra bétonné et une star super bankable (ici : Nicolas Cage). A priori le genre de film assez prévisible et qui n’apporte pas grand-chose de plus que sa bande-annonce sinon un bon moment de pure détente et de délectations devant du show toujours plus bigger than life. Le seul grain de sable capable de gripper cette machinerie parfaitement maîtrisée par l’armée « d’executives quelque chose » payés par la major, c’est le réalisateur. Ici Alex Proyas, ancien clippeur, porté aux nues pour « Dark City » (pas trop aimé) et voué aux gémonies pour « I Robot » (pas vu).

Southland Tales Vs Prédictions (Knowing)

En gros, c’est raté. En tant que pur pop corn movie, le film est plutôt décevant, passant la plus grande partie de son temps à nous raconter la bande-annonce en beaucoup plus long. Bon Ok, il y a bien l’accident d’avion filmé en plan-séquence, qui devient effectivement la meilleure scène d’accident d’avion de tous les temps, mais ça ne fait pas un film. La direction artistique qui consiste à filmer des acteurs habillés en sombre dans des décors sombres remplis de meubles sombres est un peu trop visible pour être efficace.

Southland Tales Vs Prédictions (Knowing)

Il reste la fin, effectivement plutôt gonflée et assez définitive, mais comme d’habitude gâchée par le petit furoncle final destiné à nous laisser quitter la salle de cinéma avec un petit bout d’espoir auquel nous raccrocher.

Southland Tales Vs Prédictions (Knowing)

Southland Tales Vs Prédictions (Knowing)

Devinez quoi, « Southland Tales », c’est tout le contraire, le film le plus bordélique du monde, un scénario imbitable, la moitié du cast qui surjoue à fond, une intrigue incompréhensible, mais également un petit quelque chose d’incroyablement bizarre et sympa : un film que l’on aime pas trop juste après l’avoir vu, mais auquel on repense tout le temps et que l’on a envie de revoir au bout de trois jours…

Southland Tales Vs Prédictions (Knowing)

Les Cahiers du Cinéma ont inventé le concept de grand film malade, en résumé, un réalisateur surdoué mais le nez dans le guidon créé un chef d’œuvre, MAIS en se ratant complètement sur un aspect fondamental du film (genre,  il n’y a pas de héros, ou pas de fin, ou pas d’histoire…). « Southland Tales c’est un peu ça, un grand film par l’ampleur du sujet, la 3éme guerre mondiale, l’apocalypse, la perte des libertés civiles dans les sociétés post-modernes, mais malade, parce que seul un mutant pourrait résumer l’histoire de façon simple et cohérente en ayant vu le film une seule fois, parce que le casting est complètement improbable avec des ex stars de séries TV débiles (Sarah Michelle Gellar en actrice de porno/animatrice de talk show), des ex membres de boys band (Justin Timberlake), des acteurs d’actioner survitaminés (The Rock (sic)), des voix-off de chez Pixar (Wallace Shawn), ou des acteurs ayant joué Vercingétorix (Christophe Lambert).

Southland Tales Vs Prédictions (Knowing)

Dans le contexte d’ultra formatage des scénarios que connaît Hollywood, comment un réalisateur a pu vendre un film pareil, ce mec est un Jedi (« ce script est cohérent, pas besoin de preview ») et ce tour de force est déjà en soi une réussite.  « Southland Tales » réussit l’exploit d’être un film maudit au moment de sa sortie, présenté pas fini à Cannes en 2006, il s’y fait à moitié descendre. Sa sortie US est une catastrophe et il sort chez nous directement en DVD avec un remontage plus court de 20 minutes par rapport à l’édition Cannoise.

Southland Tales Vs Prédictions (Knowing)

Richard Kelly n’est pas Terry Gilliams, mais cela pourrait venir un jour…

Southland Tales Vs Prédictions (Knowing)

Southland Tales Vs Prédictions (Knowing)

Marqué: , , , , , , ,

Laisser un commentaire

IMPORTANT: la modération des commentaires est active et peut différer votre commentaire. Il n'y a aucun besoin de re-poster votre commentaire.