la-fin-du-monde.fr

Suivez la fin du monde en direct

Printemps des Zombies 2/8 Georges A.Romero, les zombies lui doivent tout

CinémaMorts-vivantsPosté par le 4/27/09 • Classé dans Cinéma,Morts-vivants

Printemps des Zombies 2/8 Georges A.Romero, les zombies lui doivent tout

Issu du folklore Vaudou, le zombie Caribéen est un pauvre hère transformé en esclave et maintenu dans la triste condition de mort-vivant par un enchantement. Cette version, plutôt romantico-déprimante a donné lieu à quelques films dans les années 30/40 dont le plus célèbre est certainement « I Walked with a Zombie »de Maurice Tourneur en 1934, et puis plus rien ou, en tout cas, pas grand-chose.

Jusqu’à 1968 et un des films les plus importants de l’histoire du cinéma : « La nuit des morts-vivants ». Un jeune réalisateur, avec quelques dollars en poche et une équipe de copains boucle en quelques jours un petit film d’horreur à tendance « gore ». « La nuit » est un film cerveau, un de ses rares films qui constitue à lui tout seul un univers cohérent  où tout se tient, se répond, s’enchaîne, alors que, paradoxalement, la situation qu’il décrit est complètement irréaliste et impossible. En cela George A. Romero est un pur génie et ce film un chef d’œuvre qui a plus que tout autre influencé le cinéma depuis lors.

Printemps des Zombies 2/8 Georges A.Romero, les zombies lui doivent tout

Le réalisateur revient dix ans plus tard avec son film somme « Zombie, Dawn of the dead ».

Film sur la fin du monde par excellence, « Zombie » mélange la violence des images à la violence du propos et demeure un monument incontournable de contre culture .

Avec « Le jour des morts », on sent Romero un peu frustré de ne pouvoir trouver le succès en dehors du « genre » qu’il a créé. Le film est pourtant extrêmement efficace et le discours particulièrement affûté.

Printemps des Zombies 2/8 Georges A.Romero, les zombies lui doivent tout

Les années passent et c’est le succès du remake de « Zombie », « L’armée des morts » (réalisé par Zack «300» Snyder) qui va lui permettre de revenir vingt ans après avec « Land of the dead ». Romero est visiblement réconcilié avec ses morts vivants et se livre à un brillant exercice de style sur fond d’intervention américaine en Irak.  Deux ans après les fans se posent des questions, le maître accuse-t-il son âge ? Toujours est-il que « Diary of the dead » semble plus appliquer (et plutôt mal) une recette Romeriene que faire preuve de réelle originalité.  Avec « Off the dead » à sortir cette année nous aurons certainement un élément de réponse.

A voir : L’extrait d’une interview de Geroges A. Romero par Max Brooks lors du Comi-con 2007

Printemps des Zombies 2/8 Georges A.Romero, les zombies lui doivent tout

Printemps des Zombies 2/8 Georges A.Romero, les zombies lui doivent tout

Marqué: , , ,

Laisser un commentaire

IMPORTANT: la modération des commentaires est active et peut différer votre commentaire. Il n'y a aucun besoin de re-poster votre commentaire.