la-fin-du-monde.fr

Suivez la fin du monde en direct

La fin du monde, Fabrice Colin

Holocauste nucléaireLivresPosté par le 2/05/09 • Classé dans Holocauste nucléaire,Livres

Ne serait-ce que pour son titre ce livre se devait d’être citer sur ce blog.

« La fin du monde », le nouveau livre de Fabrice Colin nous raconte le début d’une troisième guerre mondiale, une guerre nucléaire qui frappe d’abord l’Amérique, la Chine, l’Égypte, la France puis les autres pays du globe. C’est un récit à quatre voix, quatre jeunes de pays différents qui vont tentés de fuir l’apocalypse. Et, bien qu’ils ne se connaissent pas (ou presque pas) il semblerait que leurs futures convergent.

L’histoire est écrite de manière très réaliste. Cette crédibilité, cette proximité avec notre propre monde nous permet de nous demander si nous aurions ou non agis comme les personnages. Le caractère inexorable de l’enchaînement des évènements, attaque, puis riposte et réactions en chaîne est particulièrement angoissant.
Le récit très sombre permet de bien nous rendre compte des atrocités des effets d’une attaques nucléaire, Le roman n’est pas très joyeux mais je pense que lorsque que l’on s’apprête à lire un livre intitulé La fin du monde on ne s’attend pas à quelques choses de très gai.

A la fin, contrairement au début qui était très réaliste, le récit devient plus rocambolesque. Le fait que Xian sache piloter un avion, et arrive à faire le trajet de Severodvinsk (Russie) jusqu’à la base secrète (au Groenland) sans aucun problème, relève un peu du miracle. Je n’ai pas vraiment compris comment s’effectue la fin de son vol, si il ne se rendait plus compte de ce qu’il faisait ou si il était réellement porté par le « ciel ».

En résumé, un bouquin au rythme très rapide, captivant mais très sombre.

Le site de Fabrice Colin

Le site de Autres Monde

La fin du monde, Fabrice Colin

Marqué:

Laisser un commentaire

IMPORTANT: la modération des commentaires est active et peut différer votre commentaire. Il n'y a aucun besoin de re-poster votre commentaire.