la-fin-du-monde.fr

Suivez la fin du monde en direct

Resident Evil Apocalypse.

CinémaVirusPosté par le 4/07/07 • Classé dans Cinéma,Virus

2004 – Allemagne – France – GB – Canada
http://www.imdb.com/title/tt0318627/

Pas question de ne parler que de chef d’œuvre dans ce blog, ce serait trop facile. D’autant plus que dans le film de genre, il faut le reconnaître, il y a toujours un tri sévère à effectuer. Donc dans la série gros nanard bien plombé voici quelques mots sur : Resident Evil Apocalypse.

A priori, je me doutais bien du risque que je prenais, mais deux choses m’ont fait basculer : le souvenir d’une bande-annonce ou une équipe de swat luttait contre une armée de zombies
Resident Evil Apocalypse.et puis l’image de la une d’un quotidien :
Resident Evil Apocalypse.qui ne pouvait être qu’un hommage à un autre film : «Le jour des morts-vivants».
Resident Evil Apocalypse.Il y a plusieurs types de films ratés, ceux qui n’avaient pas les moyens à la hauteur de leurs ambitions, les grands films malades, les films, mal joués, mal écrits, mal réalisés, les films Z ultra-fauchés… Ceux qui me sont le plus insupportables sont ceux qui possédaient les moyens mais n’avaient aucune ambition. Resident Evil Apocalypse est une sorte de cas d’école :Resident Evil Apocalypse.

  • les scénaristes ne pensent qu’a une chose, comment faire se succéder les scènes d’actions les unes aux autres. Comme les scènes de boules pour un porno. Entre ces fameuses scènes on assiste à une sorte de parodie de thriller high-tech (colonne de 4X4, hélicos, satellite, écrans plats) sans aucune intrigue véritable. Le film ressemble à une gigantesque bande-annonce ou les éléments semblent se mettre en place infiniment sans que jamais rien ne démarre. Resident Evil Apocalypse.
  • Le réalisateur est encore une belle illustration du syndrome de Peter, brillant réalisateur de 2ème équipe (Casino Royale, Pirates de Caraïbes, Gladiator, Black Hawk Down…) Alexander Witt ne doit pas savoir ce que les mots «direction d’acteur» ou «mise en scène» veulent dire. Résultat, des comédiens à peu prés aussi convaincants que dans une cinématique de jeux vidéo (ha bon, mais c’est fait exprès alors ? Non.)Resident Evil Apocalypse.
  • Les producteurs, eux, se contentent du minimum, surfer sur la vague d’un premier succès, en livrant un objet qui n’a de cinématographique que le nom.

Bon point quand même, Resident Evil Apocalypse fait parti de ces films tellement ratés que cela en devient fascinant.

Marqué: ,

2 commentaires

  1. Tu as bien raison il etait pourri ce film !! ( Oui je sais je ne l’ai pas vu )

Trackbacks

  1. La fin du Monde » Def-Con 4

Laisser un commentaire

IMPORTANT: la modération des commentaires est active et peut différer votre commentaire. Il n'y a aucun besoin de re-poster votre commentaire.